RDC: calme à Goma, toujours occupée par les rebelles du M23

Quelques combattants rebelles ont été vus en début de matinée dans la capitale de la riche province du Nord-Kivu occupée depuis une semaine par le M23.

Des motos circulaient dans les rues où des habitants déambulaient et les commerçants ouvraient leurs magasins.

Des véhicules militaires de la Mission de l'ONU en RDC (Monusco) patrouillaient également dans les rues.

Les rebelles ont été sommés de se retirer de Goma d'ici lundi soir par des chefs d’État de la région réunis samedi à Kampala lors d'un sommet consacré à la crise dans l'est de la RDC.

Mais la rébellion exige d'entamer des discussions directes avec le président congolais Joseph Kabila avant tout retrait, tandis que le gouvernement congolais affirme que les rebelles doivent quitter la ville avant toute négociation.

"Tout est calme. C'est le statu quo, il n'y a pas eu de combats depuis vendredi", a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'armée gouvernementale, le colonel Olivier Hamuli.

A Mugunga, à huit kilomètres de Goma sur la route vers l'ouest en direction de Sake, autre localité occupée par le M23, des hommes en civil contrôlaient les véhicules de marchandises. Le point de contrôle était surveillé par deux rebelles en arme et tenue militaire, a constaté le photographe de l'AFP.


Avec AFP

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK