RDC: 24 tués dont 16 civils dans l'est du pays

Des rebelles des Forces démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR) "auraient attaqué vers 23H00 une compagnie FARDC. Les tirs ont continué jusque vers 05H45", a précisé le porte-parole militaire de la MONUC, le lieutenant-colonel Jean-Paul Dietrich, à l'AFP.

Seize civils, dont une femme et des enfants, ont trouvé la mort dans cet accrochage qui s'est produit à Mandje, une localité située à une centaine de kilomètres à l'ouest de Goma, le chef-lieu de la province.

Trois soldats réguliers et cinq rebelles ont aussi été tués lors des affrontements.

"Le bilan est encore provisoire, il pourrait être plus lourd", a ajouté le porte-parole.

"Les FARDC étaient dans ce village avec leurs familles, c'est pour cela que la population civile a été touchée", a expliqué l'officier, selon qui l'armée congolaise avait pourtant déjà chassé les rebelles de cette zone.

Depuis près de cinq mois, les FARDC, appuyées par les Casques bleus de l'ONU, essentiellement pour la logistique, traquent dans le Nord et le Sud-Kivu les rebelles hutus rwandais, dont le nombre est estimé entre 4500 et 6000, selon les sources.

Certains de ces combattants ont participé au génocide de 1994 contre la minorité tutsie au Rwanda avant de s'installer dans l'est frontalier de la RDC.

Les FDLR, comme également des soldats des FARDC, commettent régulièrement des exactions contre les civils.

(Belga)

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK