RDC : 1.300 civils tués au cours des huit derniers mois selon l'ONU

Près de 1.300 civils ont été tués dans divers conflits entre groupes armés et forces de sécurité en République démocratique du Congo (RDC) au cours des huit derniers mois, a indiqué l'ONU vendredi, en pointant de possibles "crimes contre l'humanité ou crimes de guerre".

Crimes contre l'humanité

Dans un communiqué, la Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme, Michelle Bachelet, a expliqué que certains des incidents impliquant des massacres et d'autres exactions et violations pourraient constituer des crimes contre l'humanité ou des crimes de guerre.

Plus de 510.000 personnes ont aussi été déplacées depuis septembre par les violences dans les régions du Nord et Sud-Kivu. Plus de 400.000 personnes ont été déplacées dans le Nord-Kivu, tandis que 110.000 autres, pour la plupart des femmes et des enfants, ont été déplacées par la violence dans le Sud-Kivu entre janvier et fin mai, a détaillé à l'AFP une porte-parole du Haut-Commissariat, Marta Hurtado.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK