Rapport 2020 sur la situation des forêts : 4,7 millions d'hectares de forêts perdus par an

La planète souffre de la disparition de ses forêts. Dans un nouveau rapport, la FAO, l'organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture alerte sur ce sujet crucial : Ces 30 dernières années "la superficie forestière mondiale a diminué de 178 millions d’hectares", indique la FAO, dans son rapport 2020 sur la situation des forêts dans le monde. Cela représente un peu plus de 4% de la superficie forestière mondiale, c’est-à-dire environ trois fois la superficie de la France. "L’expansion de l’agriculture" reste l’un des principaux facteurs de ce phénomène. Mais l'organisation souligne aussi un ralentissement de la déforestation depuis dix ans. 

2 images
Les camions font la queue le long de l'autoroute BR163, au Brésil, dans la forêt amazonienne. C'est l'une des principales voies de transport au Brésil qui ont joué un rôle clé dans le développement et destruction de la plus grande forêt tropicale du monde © Belga

4,7 millions d'hectares de forêts perdus par an

Il y a toutefois des lueurs d'espoir. Alors que la déforestation fait rage dans certains endroits, dans d'autres de nouvelles forêts parviennent à se développer. "La perte de superficie forestière et la déforestation ralentissent, ce qui est une excellente nouvelle", souligne Anssi Pekkarinen, expert forestier à la FAO. "Mais nous perdons toujours 4,7 millions d'hectares par an de forêt" pour la période 2010-2020. Dans les années 90, ce chiffre se montait à 7,8 millions d'hectares.

Depuis 5 ans, le taux annuel de déforestation est estimé à 10 millions d’hectares, alors qu’il était de 16 millions d’hectares entre 1990 et 2000. Ce qui s’explique notamment par trois facteurs : la réduction de la déforestation dans certains pays, l’expansion naturelle des forêts dans certaines régions, et enfin la plantation de nouvelles forêts.

Davantage de zones protégées

"La superficie forestière placée dans des zones protégées augmente. Elle atteint maintenant 18%. C'est une bonne nouvelle car cela signifie que pour les forêts on a atteint un des objectifs d'Aichi pour la biodiversité, qui vise à protéger 17% des écosystèmes terrestres", dit-il.

Le rapport précise aussi quels pays perdent le plus de superficie forestière chaque année depuis dix ans. Il s’agit du Brésil, de la République démocratique du Congo et de l’Indonésie. Quant à ceux qui affichent les meilleurs gains annuels dans une zone forestière, ce sont la Chine, l’Australie et l’Inde.

Au total, avec 31%, la superficie des forêts dans le monde représente presque un tiers de la superficie totale des terres. Et cela, alors qu’on sait que les forêts sont essentielles pour préserver la biodiversité et atténuer les effets des changements climatiques.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK