Racisme sur les réseaux sociaux: le père du jeune belgo-turc tué à Istanbul réagit

Des messages à caractère raciste ont été postés sur les médias sociaux à la suite du décès de Kerim Akyil, ce Belgo-turc de 23 ans tués dans l'attentat de la discothèque Reina à Istanbul.

A la VRT, son père, Ali Akyil réagit : "J'implore tout le peuple belge (...) simplement un peu de compréhension. Nous sommes venus ici avec mon père.  [Mon fils] est né et a grandi ici. (...) Tout le monde connaissait Kerim. (...) Je n'ai pas fait enterrer mon fils en Turquie. Je le ramène ici. J'appartiens à ce pays. Et ces racistes sont de pauvres gens. Je ne les hais pas. Du tout. Ils ne se rendent pas compte".

"C’est inconcevable et inacceptable", regrette pour sa part le bourgmestre de Houthalen-Helchteren. "Quel que soit l’attentat qui est perpétré, certaines personnes ont apparemment un avis tout prêt, basé sur son origine", dit Alain Yzermans.

Les funérailles du jeune homme qui possède la double nationalité belge et turque auront lieu mercredi à 12h30 à Houthalen-Helchteren, dans le Limbourg, où il résidait. 

Lundi, plusieurs centaines d’amis et de membres de la famille de Kerim Akyil se sont rassemblés à Houthalen, à la mémoire du jeune homme qui était connu dans sa commune. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK