Quinze personnalités congolaises sous le coup de sanctions de l'UE demandent leur levée

Emmanuel Ramazani Shadary est le candidat du pouvoir
Emmanuel Ramazani Shadary est le candidat du pouvoir - © JUNIOR D. KANNAH - AFP

Quinze personnalités congolaises - dont le candidat du pouvoir à l'élection présidentielle du 23 décembre, Emmanuel Ramazani Shadary - ont demandé la levée des sanctions de l'union européenne qui les touchent, ont annoncé mardi leurs avocats belges et français.

"Malgré leurs demandes répétées depuis plus d'un an et les nombreuses explications documentées, le Conseil de l'Union européenne ne réserve aucune réaction positive aux demandes d'être entendues des 15 personnalités congolaises concernées par les sanctions afin d'apporter leur version des faits qui leur sont reprochés", ont affirmé les avocats, Mes Thierry Bontinck, Patrick De Wolf et Marie Forgeois, dans un communiqué dans un communiqué adressé à l'agence Belga.

Ces quinze personnalités ont chargé leurs conseil de porter cette affaire devant le Tribunal de l'Union européenne. La procédure est actuellement en cours sous les références T-163/18 à T-177/18, précise le texte.

Selon les avocats, la jurisprudence de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) impose qu'il soit procédé à toutes les vérifications nécessaires dès lors que naissent des interrogations légitimes quant à la fiabilité des informations fournies à l'encontre d'une personne concernée par des sanctions. "Il s'agit d'un droit élémentaire conforme aux standards internationaux et qu'impose notamment la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne", soulignent-ils.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK