Quels sont les groupes jihadistes qui opèrent en Tunisie?

Le journaliste français Pierre Puchot, spécialiste du Maghreb, explique que les terroristes actifs en Tunisie ne sont pas tous liés au groupe terroriste État islamique : "Il y a aussi une branche d’AQMI (Al-Qaïda au Maghreb islamique) qui opère en Tunisie aujourd’hui. Ce qui est sûr, c’est que l'attaque au musée Bardo était une action concertée, menée avec une certaine efficacité, vu le bilan tragique. Il y a plein de groupes en Tunisie qui se félicitent de cet attentat. Il y a une branche de l’État islamique active en Libye depuis quelques mois".

De 3000 à 4000 Tunisiens combattraient par ailleurs dans les rangs des jihadistes en Syrie, en Irak et en Libye. Quatre cents autres jihadistes tunisiens sont pour leur part rentrés au pays, selon Pierre Puchot, et sont considérés comme une des plus grandes menaces pour la sécurité : "Le problème est qu’il y a des groupes très différents : il y a le groupe libyen, il y a le groupe Ansar al-Sharia qui s’est constitué après la révolution et qui a envoyé plusieurs milliers de combattants vers l’État islamique et le Front al-Nosra, en Syrie et en Irak, depuis 2012. Et il y a aussi le Mont Chaambi, au sud-est du pays, près de la frontière algérienne : il y a là un groupe jihadiste dont l’armée tunisienne a du mal à se débarrasser depuis plusieurs années. Et on ne sait pas de qui il s’agit : sont-ce des Algériens, des Libyens ? Mais le fait qu’une attaque de cette ampleur ait pu être menée, c’est problématique pour les services de renseignement et les forces de sécurité tunisiennes".

"On affirme souvent que la Tunisie était plus stable sous la présidence de Ben Ali. Mais ce n’est pas du tout le cas : c’est sous Ben Ali que les services ont été mis en coupe réglée pour servir la famille régnante, et plus l’État. A la fin des années Ben Ali, il y a eu vraiment de gros problèmes de dérèglement des services de renseignement. La révolution a amené encore plus de démantèlements. Aujourd’hui on voit que la Tunisie n’est pas encore prête à affronter le péril qui la menace en terme de terrorisme", conclut Pierre Puchot.

A.L. avec M. Khelfat

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK