Quelques images d'une météo déconcertante en Europe, canicule et inondations

Quelques images d'une météo déconcertante en Europe, canicule, neige et inondations
3 images
Quelques images d'une météo déconcertante en Europe, canicule, neige et inondations - © Tous droits réservés

Météo-France maintient ce jeudi 18 départements en vigilance orange canicule alors que le thermomètre doit atteindre 34 à 37 degrés, avec des pointes "localement (à) 38 degrés". Les fortes chaleurs ont une incidence sur la consommation électrique qui a enregistré un pic quasi-record à la mi-journée, en raison du recours aux climatiseurs et ventilateurs.

Conséquence des fortes chaleurs et du trafic routier, le tiers Est du pays est touché par une pollution à l'ozone.

A Paris, habitants et touristes profitent des rares espaces au frais ou des fontaines publiques pour se donner un peu de fraîcheur.

Le Royaume-Uni connaît sa pire canicule depuis des décennies. Vendredi, le record de 38,5 degrés enregistré en Angleterre en 2003 pourrait être battu, dépassant celui établi en 2003. L'Ecosse a d'ores et déjà enregistré un record de 33,2 degrés à Motherwell.

Il n'y a pas eu de pluie soutenue dans le sud-est de l'Angleterre depuis le 29 mai, relève la météo.

Des restrictions d'eau ont été instaurées en Irlande du Nord fin juin et devraient s'étendre au nord-ouest de l’Angleterre à partir du 5 août.

A Londres aussi, on vit la journée qui sera sans doutes la plus chaude de l'année.

Contraste en Bulgarie, l'actualité est marquée au contraire par des inondations. La ville de Pridop (centre) a été brièvement placée en état d'urgence mercredi soir après de très fortes précipitations, inhabituelles en cette saison.

En Suède, le thermomètre devrait continuer à se maintenir aux alentours 30°C -avec des pics attendus à 33°C- dans le sud-ouest et le centre-ouest, touchée par d'importants incendies.

L'Agence suédoise de la protection civile a recensé jeudi matin 23 foyers actifs sous contrôle, deux fois moins que la semaine dernière. Des pluies sont annoncées pour le week-end. D'ici là, les autorités interdisent d'allumer des feux ou des barbecues.

Pas moins de 25.000 hectares, dont 13.000 dans la seule région de Kårböle (centre) sont partis en fumée ou continuent de se consumer.

Deux avions italiens bombardiers d'eau envoyés en renfort la semaine dernière en Suède quitteront le pays ce week-end pour être redéployés en Grèce, ont annoncé les autorités.

En Grèce, attisé par des vents violents et facilité par un temps sec et très chaud, le feu qui a dévasté lundi des villages situés à l'est d'Athènes a fait 82 morts et plus de 100 blessés, selon un nouveau bilan des pompiers qui ont annoncé jeudi la découverte d'une victime supplémentaire. Selon la chaîne publique ERT, seule une trentaine de corps ont été identifiés pour le moment et les légistes tentaient de mettre un nom sur des dizaines de corps.

Le gouvernement a annoncé mercredi des mesures d'urgence pour les sinistrés, avec le versement d'indemnités et des exonérations. Les obsèques des victimes seront prises en charge.

Ce matin c'est la pluie qui est arrivée provoquant des inondations dans la capitale.

pluie

En Allemagne, des températures pouvant aller jusqu’à 38° sont attendues jeudi en Allemagne et fait inhabituel, les températures ne sont quasiment pas tombées sous les 20° la nuit précédente.

En Basse-Saxe (nord), une éleveuse de porcs a même mis à disposition de ses 875 bêtes huit baignoires pour qu’elles se rafraîchissent, selon l’agence Dpa.

Au Pays-Bas, l'Institut royal météorologique néerlandais a officiellement décrété jeudi une vague de chaleur, une première depuis trois ans. La canicule, qui dure depuis 12 jours, est la sixième plus longue depuis 1901.

Les autorités néerlandaises se préparent à une pénurie d'eau dans plusieurs endroits du pays, particulièrement dans l'est et le sud.

Selon Météo Suisse, pas de canicule, même s'il fait très chaud. Les autorités relève toutefois que le risque d'incendie de forêt est "très fort" et plusieurs cantons ont interdit les feux en plein air, en vue notamment de la fête nationale du 1er août.

Une photo d'un panneau d'information fait beaucoup rire les internautes.

En Pologne, les autorités sanitaires ont annoncé mercredi avoir fermé des dizaines de plages le long de la côte de la mer Baltique en raison d'une prolifération massive d'algues toxiques provoquée par une vague de chaleur. "La baignade est interdite sur huit plages au large et une vingtaine de plages dans la baie de Gdansk à cause de l'apparition de cyanobactéries", a déclaré à l'AFP Tomasz Augustyniak, inspecteur sanitaire de la province de Gdansk.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK