Quelles pistes pour une sortie de crise en Allemagne ?

Quelles pistes pour une sortie de crise en Allemagne ?
Quelles pistes pour une sortie de crise en Allemagne ? - © Bernd von Jutrczenka - BELGAIMAGE

Faute d’alliance avec les Verts et les Libéraux, il ne reste en théorie qu’une possibilité à Angela Merkel pour obtenir une majorité au Bundestag : s’allier avec les sociaux-démocrates du SPD pour former ce que l’on appelle " une grande coalition ", semblable à celle de la dernière législature. Seulement, pour les anciens alliés de la chancelière, il en est clairement hors de question.

Autre scenario possible, celui d’un gouvernement minoritaire, dépourvu d’une majorité au Bundestag. La chancelière devrait alors trouver régulièrement une majorité pour chaque loi qu’elle veut faire voter, au cas par cas. Cette solution présente un inconvénient majeur puisqu’elle exposerait le gouvernement à une paralysie s’il ne parvenait à constituer cette majorité d’appoint. C’est la raison pour laquelle Angela Merkel a d’ores et déjà exclu cette idée.

De nouvelles élections ?

Ces deux hypothèses exclues, il ne reste qu’une solution pour tenter de constituer une nouvelle majorité : provoquer de nouvelles élections. Des élections législatives anticipées avant même la formation d’un gouvernement, la chose est inédite depuis 1949, et ne va pas d’ailleurs sans quelque complication constitutionnelle.

En cas de nouvelles élections, probablement au début de l’année prochaine, Angela Merkel devra tenter de convaincre qu’elle est la mieux placée y compris au sein de son propre parti la CDU pour réussir là où elle vient d’échouer. La tâche ne sera pas aisée et celle qui était jusqu’à présent l’indéboulonnable Angela Merkel, l’exception européenne en termes de longévité politique pourrait bien connaître la fin de sa carrière.

Merkel en danger ?

Cette perspective fait l’effet d’un séisme au cœur de la stabilité allemande. À tel point que le très sérieux magazine Der Spiegel estime que le pays vit " son moment Brexit allemand, son moment Trump ".  Au sein du parti de droite, on pourrait décider de confier la mission de mener la campagne à quelqu’un d’autre. Mais là encore, c’est l’incertitude qui prévaut puisqu’au sein de la CDU-CSU, aucun profil

 Pour l’heure, l’hypothèse de nouvelles élections est repoussée par le président allemand, Frank-Walter Steinmeier. Il demande, en résumé, aux partis de faire un effort supplémentaire pour s’entendre et former une coalition.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK