Quatre rebelles hutu tués dans une attaque repoussée par l'armée rwandaise

Quatre rebelles hutu tués dans une attaque repoussée par l'armée rwandaise
Quatre rebelles hutu tués dans une attaque repoussée par l'armée rwandaise - © Tous droits réservés

L'armée rwandaise a tué quatre combattants du groupe rebelle des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) en provenance de la République démocratique du Congo (RDC), a annoncé un porte-parole militaire cité par le journal gouvernemental 'The New Times'.

Ces rebelles hutu ont mené une attaque dans la nuit de dimanche à lundi dans le district de Rubavu, dont le chef-lieu est la ville de Gisenyi, jumelle de Goma en RDC.

Ils ont été repoussés au prix de quatre morts dans leurs rangs, a assuré le porte-parole des RDF (Forces de défense rwandaises), le lieutenant-colonel Innocent Munyengango.

"L'attaque a été menée par des personnes que nous suspectons d'être des FDLR qui ont attaqué depuis le Congo. Ils ont attaqué notre poste près (du village) de Cyamabuye. Heureusement ils ont fait face à nos forces préparées et ont été repoussés. Ils ont perdu quatre de leurs membres et une Kalachnikov", a précisé le porte-parole.

Le maire de la localité, Gilbert Habyarimana, a pour sa part fait état de la mort de sept insurgés et d'un civil blessé.

Les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) sont des rebelles hutu rwandais présents dans l'est de la RDC depuis 1994.

Quelques dizaines de membres des FDLR sont recherchés par la justice internationale pour leur implication présumée dans le génocide des Tutsi cette année-là au Rwanda (quelque 800.000 morts, selon l'ONU).

Ces derniers mois, quelque 1.600 ressortissants rwandais ont été rapatriés de RDC au Rwanda, dont 516 ex-combattants, 228 épouses et 865 enfants, dans le cadre d'un processus de reddition entamé par les FDLR en mai 2014.

Archives : Journal télévisé 06/04/2014

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK