Quatre otages français d'Arlit retenus par l'Aqmi, libérés au Niger

Les quatre hommes qui avaient été enlevés en 2010, sont apparus amaigris, mais semblaient être en bonne santé.

Thierry Dol, Daniel Larribe, Pierre Legrand et Marc Féret seront de retour mercredi en France, a indiqué l'entourage du ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius.

Les quatre ex-otages ont été accueillis dans un salon de l'aéroport de Niamey par le président nigérien Mahamadou Issoufou, accompagné de LaurentFabius et du ministre de la Défense français Jean-Yves Le Drian.

L'annonce de leur libération a été faite juste auparavant par le président français François Hollande, en déplacement en Slovaquie. Les familles ont été informées par le président juste avant l'annonce publique.

Une"épreuve de la vie"

Juste après sa libérationThierry Dol a déclaré que ses trois annéesde captivité aux mains d'Aqmi ont été très difficiles mais qu'il s'agissaitd'une "épreuve de la vie".

Thierry Dol avait été kidnappé le 16 septembre 2010 à Arlit (nord du Niger),en compagnie de Daniel Larribe, 61 ans, Pierre Legrand, 28 ans, et Marc Féret,46 ans.

Trois autres otages capturés au même moment, la Française Françoise Larribe,épouse de Daniel, un Togolais et un Malgache, avaient été libérés le 24 février2011 "en territoire nigérien".

Jeudi (24 octobre), des sources sécuritaires régionales à Gao avaient fait état de la présence d'émissaires dans le Sahel pour "accélérer les négociations en vue de la libération des otages français".

Mais la France avait "formellement démenti" l'envoi de ces émissaires.

Après ces libérations, sept Français sont toujours détenus de par le monde : deux au Sahel, un au Nigeria, quatre en Syrie.

Belga et AFP

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK