Qu'implique la "loi martiale" promulguée par l'Ukraine?

La loi martiale a été instaurée en Ukraine, suite à l'attaque par les Russes de trois bateaux ukrainiens en mer d'Azov.
La loi martiale a été instaurée en Ukraine, suite à l'attaque par les Russes de trois bateaux ukrainiens en mer d'Azov. - © AFP

Ce mercredi, le président ukrainien Petro Porochenko a promulgué la loi martiale dans plusieurs régions à l'est du pays. Une mesure en apparence symbolique qui accroît les tensions avec la Russie, à l'aube du sommet du G20. 

"Le président Porochenko a signé la loi", voilà en substance les termes relayés par le porte-parole du président ukrainien, qui a diffusé l'information sur les réseaux sociaux ce mercredi matin. Mardi soir, lors d'une émission télévisée, Petro Porochenko était un peu plus loquace sur les conséquences de cette mesure, ne mâchant pas ses mots. "L'objectif de la loi martiale consiste à montrer que l'ennemi payera très cher s'il décide de nous attaquer. Cela fera comme un douche froide qui arrêtera les fous ayant le projet d'attaquer l'Ukraine."

Cette mesure est avant tout un coup de communication

Lors d'une conférence de presse cet après-midi, le ministère de la défense explicitera plus en détail la façon avec laquelle cette loi martiale sera appliquée. Pour Denis Jacqmin, chercheur au groupe d'information pour la paix et la sécurité (Grip), cette mesure est avant tout un coup de communication."Ce qu'implique cette loi martiale n'est pour le moment pas très clair. Actuellement, pour les civils qui se promènent en Ukraine, cela ne change pas grand-chose, excepté le renforcement des check points."

Il n'est pas question de laisser le pouvoir à un général d'armée, comme cela a pu être le cas, lorsqu'elle a été appliquée dans plusieurs pays par le passé. Cette loi martiale, comme le gouvernement l'a précisé, est essentiellement préventive. Elle permet de mobiliser beaucoup plus facilement et rapidement l'armée. Néanmoins, son application pose certaines questions éthiques. 

"Quel sera le maintien des libertés fondamentales en Ukraine et quel impact cela va avoir sur les élections présidentielles de mars prochain? Voilà les questions qui se posent aujourd'hui, indique Denis Jacqmin. Petro Porochenko est au plus bas dans les sondages. Cette image de chef de guerre tend à rehausser son prestige. Maintenant, il est vrai que plusieurs opposants au président au sein du parlement, ont également voté en faveur de cette loi martiale." 

Est-ce que cette mesure entraînera un report des élections? Pour le moment, l'instauration de la loi martiale est limitée dans le temps, à 30 jours.  Les Ukrainiens de ces régions de l'est craignent maintenant la mise en place d'un couvre-feu. Tous les yeux internationaux sont désormais tournés vers l'Ukraine et la Russie, à quelques jours du G20 qui débute vendredi, et qui réunit les 20 plus grandes puissances mondiales. 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK