Putsch manqué en Turquie: prison à vie requise pour des journalistes

Manifestation contre le gouvernement turc pour ses purges à l'encontre des milieux d'opposition et des médias.
Manifestation contre le gouvernement turc pour ses purges à l'encontre des milieux d'opposition et des médias. - © OZAN KOSE - AFP

Un procureur turc a réclamé lundi des peines de prison à vie pour trois journalistes jugés en lien avec le putsch manqué de juillet 2016, a rapporté l'agence étatique Anadolu.

Les frères Ahmet et Mehmet Altan, ainsi que la chroniqueuse Nazli Ilicak, sont notamment accusés d'avoir "tenté de renverser le gouvernement", "tenté de renverser l'ordre constitutionnel", et d'avoir "commis un crime au nom d'une organisation terroriste sans en être membre", précise Anadolu.

Le procureur a requis trois fois la prison à vie pour chacun d'entre eux lundi au cours d'une audience de leur procès, qui s'est ouvert en juin à Istanbul.

La tentative de coup d'Etat du 15 juillet 2016 a été imputée par Ankara au prédicateur Fethullah Gülen, installé aux Etats-Unis et qui dément toute implication.

Depuis, le gouvernement a lancé des purges sans précédent, visant au-delà des partisans présumés de M. Gülen, les milieux d'opposition et les médias. Plus de 50.000 personnes ont été arrêtées et plus de 140.000 ont été limogées ou suspendues dans le cadre de ces purges.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK