Proche-Orient : la diplomatie agressive d'Hillary Clinton

RTBF
RTBF - © RTBF

Hillary Clinton est en visite au Proche-Orient. Mardi à Jérusalem, la secrétaire d'Etat américaine a affirmé que la solution de deux États, israélien et palestinien, est "inévitable" pour ramener la paix dans la région.

Hillary Clinton a lancé sa "diplomatie agressive" au Proche-Orient. La secrétaire d'Etat américaine a appelé à un "cessez-le-feu durable". Pour elle, l'avènement d'un Etat palestinien est "inéluctable".

Le président israélien Shimon Peres et la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni sont des partisans de cette solution. Ce qui n'est pas le cas de Benjamin Netanyahu. C'est lui qui est actuellement chargé de former le prochain gouvernement israélien.

Mardi, Hillary Clinton a voulu rencontrer Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien désigné, pour évoquer ces perspectives.

Ce mercredi, la secrétaire d'Etat américaine se rend dans les territoires palestiniens. Elle rencontre le président palestinien Mahmoud Abbas, à Ramallah en Cisjordanie.

La vision du Proche-Orient de la nouvelle administration Obama augure de futurs désaccords entre Israël et son principal allié international.

Dialogue avec la Syrie et l'Iran

Hillary Clinton a annoncé l'envoi de deux émissaires américains à Damas. Il s'agit des contacts politiques les plus élevés avec le régime syrien depuis quatre ans.

La secrétaire d'Etat américaine a aussi rappelé que l'intention de Washington d'engager un dialogue avec l'Iran.

(A.L. avec N. Willems)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK