Affaire George Floyd: Derek Chauvin jugé coupable du meurtre de George Floyd, la peine sera connue dans huit semaines

L'ancien policier Derek Chauvin a été jugé coupable coupable des trois chefs d'accusation à savoir meurtre, homicide involontaire et violences volontaires ayant entraîné la mort de George Floyd, qu'il avait interpellé avec trois autres agents pour une infraction mineure le 25 mai 2020.

La décision a été prise et lue après deux jours de délibérations de la part des 12 membres du jury. Selon CNN, les jurés auront passé plus de 10 heures à délibérer dans les deux jours qui ont précédé le verdict prononcé dans le cadre de ce procès historique.

Menotté dans la salle d'audience, l'ancien policier a été immédiatement écroué. Le juge Peter Cahill a annoncé que la peine sera connue d'ici huit semaines. Selon le New York Times, Derek Chavin risque jusqu'à 40 ans de prison, mais pourrait recevoir une peine moins longue. 

Après la lecture du verdict, l'avocat de la famille a salué un verdict "marquant un tournant dans l'histoire". En dehors de la salle d'audience et sur les lieux où George Floyd a été tué, les foules chantent "victoire" et "Black Lives Matter", raconte encore CNN. Plusieurs associations qui défendent les droits des Afro-américains se sont exprimées. Amnesty International USA a, quant à elle, réclamé une réforme de la police, affirmant que le verdict prononcé aujourd'hui demeure encore "une exception". 

Selon nos confrères de France Télé, le président américain Joe Biden a modifié son agenda après l'annonce du verdit. Vers minuit (heure belge), nous apprenons que le Président Joe Biden et la vice-présidente Kamala Harris vont s'exprimer dans les heures qui suivent.

A l'heure d'écrire ces lignes, la chaîne vient également d'annoncer que les policiers de Minneapolis sont en train de fermer les portails de leur administration centrale. D'autres points sensibles sont actuellement renforcés. 


►►► À lire aussi : Procès de Derek Chauvin : sous surveillance policière et barricadée, Minneapolis "se prépare au pire"


Le jury s'était retiré lundi pour délibérer à huis clos, après avoir entendu les ultimes arguments de l'accusation et de la défense. Composé de sept femmes et cinq hommes, six Blancs et six personnes de couleurs, ce jury devait se prononcer dans le cadre d'un procès très médiatisé et riche en symboles politiques.

"Vous devez être absolument impartiaux" et ne pas laisser "l'opinion publique influencer votre décision", leur a dit lundi le juge Peter Cahill à l'issue d'une longue journée consacrée aux réquisitions et à la plaidoirie.    

Les autorités craignent des violences

L'issue de ce procès suscite l'inquiétude des autorités qui craignent des violences si le policier est acquitté. Des soldats de la Garde nationale ont ainsi été déployés dans l'agglomération, théâtre de manifestations quotidiennes depuis la mort récente d'un jeune homme noir en périphérie de Minneapolis, Daunte Wright, été tué par une policière blanche lors d'un banal contrôle routier dans la banlieue de cette grande ville du nord des Etats-Unis. 
 

Sujet du JT du 20/04/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK