Direct / Prix Nobel de la paix: Malala Yousafzai fait "la fierté du Pakistan"

Malala Yousafzai
Malala Yousafzai - © BELGAIMAGE

Malala Yousafzai, militante pour l'éducation couronnée vendredi du prix Nobel de la paix, est "la fierté du Pakistan", se sont félicités le Premier ministre Nawaz Sharif et des proches dans la vallée de Swat (nord-ouest) dont elle est originaire.

Dès l'annonce du prix, le Premier ministre pakistanais a envoyé un SMS à Malala pour la "féliciter". "Elle remplit de fierté le Pakistan et les Pakistanais" par "sa réussite inédite et inégalée", a déclaré Nawaz Sharif, cité dans un communiqué diffusé par ses services. "Les garçons et filles du monde entier devraient prendre exemple sur son combat et son engagement", a-t-il ajouté.

Le même sentiment de fierté était exprimé par des proches de Malala contactés par téléphone par l'AFP à Swat, la vallée où habitait Malala jusqu'à ce que les talibans tentent de la tuer. "Malala est une fierté pour la province de Khyber Pakhtunkhwa et le Pakistan", a déclaré Ahmed Shah, qui fut son professeur. "Elle a élevé la voix contre l'injustice dans une société où les femmes ne peuvent pas s'exprimer" et son prix "est un message positif pour les femmes pachtounes", l'ethnie majoritaire dans cette région. "Elle le mérite, on aurait même dû le lui donner avant", a-t-il conclu.

"Malala est la lumière de nos yeux et la voix de notre coeur. Ce n'est pas seulement elle qui a gagné, ce sont toutes les filles du Pakistan. Elle a prouvé qu'on ne peut pas arrêter l'éducation en s'en prenant aux écoles", a dit Ayesha Khalid, 19 ans, qui était avec elle à l'école à Swat.

Une histoire déjà longue

Fille d'un directeur d'école publique au Pakistan, lui-même militant en faveur de l'éducation, Malala Yousafzai était devenue une figure publique à travers la publication d'un blog pour la BBC, une publicité qui lui avait valu d'être prise pour cible par les Talibans en 2012.

Grièvement blessée, la jeune fille avait été soignée au Pakistan puis au Royaume-Uni, où elle réside encore aujourd'hui. Les agresseurs présumés de Malala Yousafzai ont été arrêtés en septembre 2014 au Pakistan.

Figure publique

Lors d'une interview donnée au Guardian en aout 2014, Malala Yousafzai déclarait que "lorsqu'une fille n'a pas droit à l'éducation, elle se retrouve face à une foule de problèmes [...], elle n'est pas consciente de ses propres droits [et finit] par perdre son identité." Et d'expliquer que "mon père m'a encouragée, il m'a fait comprendre que j'avais le droit de dire tout ce que je pensais. [...] Il m'a rendue indépendante."

Le prix Nobel de la paix n'est pas la première récompense accordée à Malala Yousafzai. La jeune pakistanasie avait reçu le prix international pour la paix des enfants à La Haye en 2013, ainsi que le prix Sakharov pour les droits humains au Parlement européen la même année. 

La co-lauréate du prix Nobel 2014 ne compte pas s'arrêter en si bon chemin et affiche clairement son ambition de poursuivre la tâche qu'elle s'est assignée.

RTBF avec Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK