Présidentielle tchèque: le pro-russe Milos Zeman au second tour face au pro-européen Jiri Drahos

Milos Zeman, 73 ans, connu aussi pour ses opinions pro-chinoises et anti-musulmanes, était crédité de 41,99% des suffrages
Milos Zeman, 73 ans, connu aussi pour ses opinions pro-chinoises et anti-musulmanes, était crédité de 41,99% des suffrages - © MICHAL CIZEK - AFP

Le président sortant tchèque, le pro-russe Milos Zeman, arrivé samedi nettement en tête du premier tour de l'élection présidentielle, devra affronter le pro-européen Jiri Drahos au second tour, les 26 et 27 janvier, selon des résultats quasi complets.

Après le dépouillement de 99,03 % des suffrages, Milos Zeman, 73 ans, connu aussi pour ses opinions pro-chinoises et anti-musulmanes, est crédité de 38,77% des suffrages, a annoncé le Bureau national des statistiques, devant Jiri Drahos, 68 ans, ancien patron de l'Académie des sciences qui en a réuni 26,50%.

Le second tour "sera un duel serré", a estimé l'analyste indépendant Jiri Pehe. "Milos Zeman aura un énorme problème. Il est clair que les autres candidats derrière le duo de tête, c'est à dire Pavel Fischer, Marek Hilser et Michal Horacek, voteront Jiri Drahos au second tour", a-t-il ajouté.

Jiri Drahos lui-même, en se réjouissant de son résultat devant les journalistes, a dit espérer obtenir "les voix de ceux qui n'ont pas voté pour Milos Zeman" au premier tour.

Il a affirmé que "l'ancrage euro-atlantique de la République tchèque serait l'un des principaux thèmes" de sa campagne.

L'ancien patron de l'Académie des sciences a évoqué "une certaine fatigue" du président sortant, faisant allusion aux problèmes de santé et qui se déplace avec une canne.

Pendant les deux semaines qui le séparent du second tour, il souhaiterait affronter Milos Zeman "face à face, lors d'un débat", alors que le président sortant a refusé jusqu'à présent ce genre de discussion publique.

Le vainqueur de ce premier tour lui a répondu immédiatement. "Je n'ai jamais eu peur de participer à un débat, je suis toujours jeune et toujours plein d'énergie, et tout débat me fait plaisir. Je viens d'entendre à la télévision M. Drahos et je vais satisfaire avec plaisir à sa demande", a-t-il dit devant les journalistes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK