Présidentielle française: des "Voix de France" déçues, dégoutées, révoltées

Voix de France: de Paris à Marseille

De Paris à Marseille, des centaines de kilomètres parcourus, des dizaines de rencontres. Et un constat: les Français sont déçus. Déçus par la campagne, bousculée par les affaires, déçus par des hommes et femmes politiques "qui ne pensent qu'à leur fric", déçus voire dégoûtés par un système qui les écrase...

Des jeunes de banlieues, des agriculteurs, des villageois isolés,... "Voix de France" leur a donné la parole.

Certains iront voter ce dimanche, parfois "pour les extrêmes, parce qu'ils n'ont plus rien à perdre".

D'autres, beaucoup, ne se rendront pas aux urnes, "parce que ça ne sert à rien".

Entre abstention et vote-sanction, les résultats de ce dimanche pourraient être surprenants...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK