Présidentielle en Ouganda : les réseaux sociaux suspendus, deux jours avant le scrutin

Présidentielle en Ouganda : les réseaux sociaux suspendus, deux jours avant le scrutin
Présidentielle en Ouganda : les réseaux sociaux suspendus, deux jours avant le scrutin - © SUMY SADURNI - AFP

L’Ouganda a ordonné mardi, deux jours avant l’élection présidentielle, à ses opérateurs internet de suspendre l’accès à l’ensemble des réseaux sociaux et services de messagerie jusqu’à nouvel ordre, selon une lettre du régulateur des télécommunications consultée par l’AFP.

Dans ce courrier, la directrice de la Commission ougandaise des Communications (UCC), Irene Sewankambo, ordonne aux opérateurs de "suspendre immédiatement tout accès" à ces services, notamment Facebook, Twitter, WhatsApp, Signal et Viber.

Cette décision a d’abord été annoncée de manière "violente et agressive" lors d’appels téléphoniques aux opérateurs plus tôt dans la journée, a expliqué à l’AFP, sous couvert d’anonymat, une source travaillant dans le secteur des télécommunications.

Selon elle, les autorités ont fait comprendre aux fournisseurs d’accès que cette mesure a été prise en représailles de la fermeture par Facebook de plusieurs comptes appartenant à des responsables gouvernementaux ou des soutiens du président Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986 et qui brigue un nouveau mandat.

Ouganda: élection présidentielle

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK