Présidentielle en Iran : Raïssi, le candidat ultraconservateur, vainqueur avec plus de 62% des voix

L'ultraconservateur Ebrahim Raïssi a remporté la présidentielle iranienne avec 61,95% des voix au premier tour, selon les résultats définitifs annoncés samedi par le ministre de l'Intérieur, Abdolfazl Rahmani Fazli, au lendemain de la tenue de l'élection.

Le taux de participation s'est établi à 48,8%, a précisé le ministre, soit la plus faible mobilisation enregistrée pour un scrutin présidentiel depuis l'instauration de la République islamique en 1979.

"Je félicite le peuple pour son choix […] On sait qui a eu suffisamment de voix lors de cette élection et qui est élu aujourd’hui par le peuple", a déclaré dans un discours télévisé le président sortant Hassan Rohani, sans donner le nom de son successeur.

Dans des messages sur Instragram, sur Twitter ou relayés par les médias iraniens, le député Amirhossein Ghazizadeh-Hachémi, l’ex-commandant en chef des Gardiens de la Révolution Mohsen Rézaï et l’ancien président de la Banque centrale Abdolnasser Hemmati, concurrents de M. Raïssi, ont reconnu à leur manière sa victoire.


►►► Lire aussi : Election présidentielle en Iran : "Les candidats rejoignent assez peu les aspirations de la population"


Les opérations de vote ont été étendues considérablement, jusqu’à 2h00 du matin samedi (23h30 HB vendredi) pour permettre une participation maximale dans de bonnes conditions compte tenu de la pandémie de Covid-19 qui a fait officiellement près de 83.000 morts sur une population de 83 millions d’habitants.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK