Présidentielle bulgare: vers un revers pour le gouvernement

Les sondages prédisent un second tour serré, le 13 novembre, alors que cette élection est considérée comme un test de mi-mandat pour Boïko Borissov.
Les sondages prédisent un second tour serré, le 13 novembre, alors que cette élection est considérée comme un test de mi-mandat pour Boïko Borissov. - © ALAIN JOCARD - AFP

Le Premier ministre bulgare Boïko Borissov est en passe de subir un revers embarrassant au premier tour de l'élection présidentielle dimanche, deux sondages à la sortie des bureaux de vote donnant sa candidate en seconde position.

Tsetska Tsatcheva, 58 ans, présidente du parlement, a remporté entre 22,5 à 23,5% des voix selon ces deux sondages, derrière le candidat des socialistes, l'ancien commandant des forces aériennes Roumen Radev qui obtiendrait de 24,8 à 26,7% des suffrages. Les sondages prédisent un second tour serré, le 13 novembre, alors que cette élection est considérée comme un test de mi-mandat pour Boïko Borissov.

Le Premier ministre conservateur, au pouvoir depuis 2014, avait menacé de démissionner et de convoquer des législatives anticipées si sa candidate ne sortait pas en tête du premier tour. Cela plongerait dans l'incertitude politique ce pays pauvre de l'Union européenne qui avait connu de graves troubles sociaux début 2013. Le mandat de Boïko Borisov, à la tête d'un gouvernement minoritaire, court normalement jusqu'en 2018.

Une victoire de Roumen Radev, 53 ans, qui plaide pour la levée des sanctions européennes contre Moscou, pourrait également voir l'ancien pays du bloc communiste, désormais membre de l'UE et de l'OTAN, se rapprocher de la Russie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK