Présidentielle américaine 2020 : les thématiques qui opposent le républicain Donald Trump et le démocrate Joe Biden

Les électeurs américains doivent départager deux visions de l'Amérique le 3 novembre, lorsqu'ils se prononceront pour la reconduction du président sortant républicain Donald Trump ou un retour aux valeurs démocrates en hissant l'ancien vice-président Joe Biden au sommet de l'Etat. Rares sont les thématiques sur lesquelles les rivaux se rejoignent.


Comment suivre l’élection présidentielle américaine sur les médias de la RTBF ?


CORONAVIRUS:

- Donald Trump est réticent à s'afficher portant un masque, qu'il ne souhaite pas rendre obligatoire, et a maintenu ses rassemblements électoraux. Il affirme que vaccins et traitements contre le coronavirus seront développés rapidement et a alloué des budgets à cet effet. Il n'est pas favorable au confinement et souhaite que les écoles américaines restent ouvertes. Il tient la Chine pour responsable de la pandémie et a décidé du retrait des USA de l'Organisation mondiale de la Santé en juin. Le président américain et la première dame, Melania Trump, ont contracté cet automne le Covid-19 dont ils ont guéri.

- Joe Biden est en faveur du port du masque qui lui couvre le visage lors de chaque apparition publique. Pendant plusieurs mois, il a mené campagne depuis son domicile afin de limiter ses contacts. Il souhaite qu'un système de dépistage et de traçage des contacts soit financé et mis sur pied à l'échelle nationale. Il veut accélérer le développement de traitements et vaccins contre le coronavirus. Des déconfinements doivent être opérés à l'échelle locale à la lumière des conditions propres aux districts concernés, selon le démocrate. Si élu, il entend que les USA réintègrent l'OMS.

POLITIQUE ETRANGERE:

- Donald Trump compte ramener aux USA davantage de soldats américains déployés à l'étranger. Il critique les contributions trop basses de certains pays européens, comme l'Allemagne et la Belgique, à l'Otan. Il compte poursuivre sa remise en question des équilibres traditionnels nourris par les USA et n'exclut pas de maintenir des bonnes relations avec des autocrates, dont le leader nord-coréen Kim Jong Un. Il ne reconnait pas l'interférence russe lors de la campagne électorale de 2016. Il a retiré les USA de l'accord sur le nucléaire portant sur l'armement iranien et a déplacé l'ambassade américaine en Israël de Tel Aviv à Jérusalem. Le républicain n'a pas l'intention de résoudre la guerre commerciale avec la Chine et de diminuer les taxes sur les produits chinois importés qu'il a imposées.

- Joe Biden a fait part de son souhait de restaurer les "partenariats historiques" des USA, dont l'Otan. Il estime que l'ambassade américaine en Israël n'aurait pas dû être déplacée et s'oppose à l'annexion de territoires palestiniens. Il regrette que le retrait des USA de l'accord sur le nucléaire, négocié sous l'ère Obama, ait conduit l'Iran à reprendre son programme nucléaire. Il ne compte pas dialoguer avec le Nord-Coréen Kim Jong Un sans garantie sur la dénucléarisation du régime isolé. Il pourrait réévaluer les tarifs douaniers envers la Chine. Le démocrate se rallie au consensus des renseignements américains sur l'ingérence de Moscou lors des élections américaines de 2016.

ECONOMIE:

- Donald Trump avait évoqué la possibilité de revoir le salaire minimum aux USA mais n'a pas entrepris d'action à cet égard. Il propose de poursuivre ses coupes fiscales, qui ont davantage profité aux ménages aisés, et de fournir des crédits fiscaux aux entreprises pour conserver l'emploi aux USA. Il veut créer 10 millions d'emplois en 10 mois.

- Joe Biden soutient un salaire minimum de 15 dollars de l'heure pour les Américains. Il souhaite annuler les coupes fiscales instaurées par Trump, pour financer en retour les politiques climatiques, d'enseignement et de santé. Il s'oppose aux coupes dans la sécurité sociale Medicaid et promet de ne pas imposer davantage les personnes touchant moins de 400.000 dollars par an.

JUSTICE SOCIALE:

- Donald Trump n'est pas d'avis que le racisme est un problème systémique dans les rangs de la police. Il s'oppose à la pratique de l'étranglement et est en faveur de meilleures pratiques de la part des forces de l'ordre. Il n'est pas en faveur d'un définancement de la police. Le républicain soutient la peine de mort.

- Joe Biden estime que le racisme est institutionnalisé aux USA, il souhaite que des mesures soient prises pour résoudre les problèmes de disparité raciale dans le système judiciaire, dont la réduction des taux d'incarcération. Il n'est pas en faveur d'un définancement de la police. Le démocrate ne soutient pas la peine de mort.

IMMIGRATION:

- Donald Trump maintient son intention de construire un mur à la frontière avec le Mexique pour lutter contre l'immigration illégale. Il compte interdire les "villes-sanctuaires", accueillant les migrants non documentés. Il compte poursuivre la déportation de ceux-ci et a placé une limite à l'accueil aux réfugiés et à la migration de profils qualifiés.

- Joe Biden s'oppose à la construction d'un mur à la frontière avec le Mexique et se dit prêt à accueillir 125.000 réfugiés lors de sa première année de mandat. Il souhaite réformer le système de visas temporaires.

SANTE:

- Donald Trump souhaitait annuler l'assurance santé Obamacare, ce à quoi il n'est pas pas parvenu bien qu'une procédure en justice soit en cours. Il n'a pas détaillé de plan alternatif à cet acte. Le président sortant est en faveur de restrictions supplémentaires à l'interruption volontaire de grossesse (IVG) et en interdit le financement public.

- Joe Biden a contribué à la mise en place de l'Obamacare et compte donc préserver le système. Il est favorable au financement public de l'IVG et ne souhaite pas y voir de nouvelles restrictions.

CLIMAT:

- Donald Trump ne se prononce pas clairement au sujet de la responsabilité humaine dans le changement climatique. Il a opéré le retrait des USA de l'Accord de Paris sur Climat.

- Joe Biden estime que le changement climatique est une "menace existentielle pour l'humanité" et reconnait la responsabilité humaine à cet égard. Il s'est engagé à ce que les Etats-Unis rejoignent au plus vite l'Accord de Paris sur le Climat en cas de victoire électorale. Il assure vouloir vouloir se détourner à terme de l'industrie pétrolière et prévoit un plan de 2 milliards de dollars pour lutter contre le changement climatique. Il ne compte pas interdire l'exploitation des gaz de schiste, mais bien bloquer la délivrance de nouveaux permis sur les terres appartenant à l'Etat.

POSSESSION D'ARMES:

- Donald Trump refuse une interdiction des fusils d'assauts. Il ne soutient pas une large confiscation des armes et ne souhaite pas que les propriétaires d'armes les enregistre.

- Joe Biden est en faveur d'une interdiction des fusils d'assauts et soutient le principe d'un programme de rachat. Le démocrate propose de laisser le choix aux propriétaires d'armes de revendre celles-ci au gouvernement et si pas de les enregistrer. Il ne soutient pas une large confiscation des armes.

Clé de l info sur les élections américaine (JT du 02/11/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK