Présidentielle américaine 2020 : Donald Trump peut-il encore l’emporter ?

Les compteurs affichant le nombre de grands électeurs obtenus par les deux candidats à l’élection présidentielle restent figés depuis quelques heures maintenant. Joe Biden fait toujours la course en tête et se trouve à six grands électeurs du total des 270 grands électeurs qui lui permettraient d’être élu président des Etats-Unis. Mais Donald Trump a mathématiquement encore des chances de gagner ce scrutin, il est d’ailleurs en avance dans quatre des cinq Etats qui n’ont pas encore livré leurs verdicts.

Cette élection présidentielle américaine n’est décidément pas comme les autres à bien des égards. Outre le contexte très particulier de la crise sanitaire, c’est la première fois depuis 20 ans que les Américains se sont réveillés ce mercredi sans connaître le nom de leur futur président.

Malgré des déclarations de victoire prématurées, le président Donald Trump n’a cependant pas perdu tout espoir de l’emporter. Bien que son compteur soit bloqué à 214 grands électeurs, il est en avance dans quatre des cinq Etats qui n’ont pas encore rendu leur verdict et garde ses chances malgré la confiance affichée des démocrates concernant l’issue du scrutin. Il lui faudrait cependant tout rafler dans les derniers Etats ou espérer l’invalidation de résultats déjà pratiquement acquis.

Quels sont les scénarios encore possibles ?

Une chose semble sûre, l’Alaska et ses trois grands électeurs devraient revenir à Donald Trump. Même si ce jeudi matin, seuls 50% des bulletins de vote étaient dépouillés dans cet Etat situé au nord-ouest du Canada, l’avance de Trump est confortable et il devrait en toute logique remporter la mise dans cet Etat traditionnellement républicain.

S’il empoche logiquement l’Alaska, le président sortant devra encore aller chercher les 53 grands électeurs manquants alors qu’il n’en resterait alors que 57 à attribuer. Autrement dit, il faudrait qu’il fasse un sans-faute dans les quatre derniers Etats.


►►► À lire aussi : Elections américaines 2020 : Trump ou Biden ? Suivez en direct la dernière ligne droite de la course à la Maison Blanche


La Pennsylvanie, c’est 20 grands électeurs, la Géorgie 16 et la Caroline du Nord représente, elle, 15 sièges. Dans ces Etats, le président serait toujours en tête à ce stade du dépouillement. Si la tendance ne s’inverse pas, ce qui est loin d’être garanti, il empocherait alors 51 grands électeurs supplémentaires. Toujours pas suffisant pour l’emporter puisqu’il lui manquerait encore trois grands électeurs pour atteindre le cap fatidique des 270.

Il lui faudrait encore alors décrocher le Nevada et ses six grands électeurs dont le décompte a été suspendu mais dans lequel Joe Biden est légèrement en avance, cette fois.

Biden, en meilleure position que Trump

2 images
© AFP

Du côté de Joe Biden, le Nevada pourrait donc suffire au ticket démocrate pour s’imposer. Ses six grands électeurs permettraient au duo Biden-Harris de prendre définitivement le large et d’atteindre tout juste le compte des 270. Ce serait donc une victoire sur le fil qui pourrait encore alimenter les discussions et la multiplication des recours du côté des républicains.

Cependant, en cas de défaite dans cet Etat de l’ouest des Etats-Unis, les démocrates pourraient encore compter sur un retournement de situation dans les trois Etats de l’est encore en jeu (Pennsylvanie, Caroline du Nord et Géorgie). Et c’est plus spécifiquement vers la Pennsylvanie que les regards des "bleus" se tournent.

Avec encore un grand nombre de votes anticipés encore à compter, Joe Biden estime être en mesure de pouvoir faire le retard qu’il accuse encore sur Donald Trump dans cet Etat pourvoyeur de 20 grands électeurs. La raison de cette confiance est simple, plusieurs instituts ont démontré que le vote démocrate est largement plus représenté dans ces votes anticipés.

Si la Pennsylvanie tombe dans l’escarcelle démocrate, les jeux seront faits. Mais cet Etat pourrait aussi être le dernier à rendre son verdict en raison du système de comptage qui prend en compte les votes envoyés et estampillés par la poste au plus tard le jour de l’élection. Ces votes continueront donc à être comptés jusqu’à ce vendredi. D’ici là, les résultats du Nevada pourraient déjà avoir été communiqués et le vote plié.

Tout cela, c’est évidemment sans compter sur les recours en justice et les demandes d’annulation ou de recomptage des voix.

Résultats actés pour l’Arizona par FoxNews, pas pour CNN

Mais il y a, pour commencer, les résultats officiels actuels qui ne sont pas affichés de la même manière selon qu’ils soient communiqués par CNN ou FoxNews, par exemple.

En effet, si FoxNews affiche un compteur actuel identique à celui proposé par la RTBF en collaboration avec l’AFP, avec 264 grands électeurs en faveur de Biden, la chaîne CNN de son côté se montre plus prudente, en n’attribuant pas encore les onze grands électeurs de l’Arizona aux démocrates.

Car les résultats dans l’Arizona, bastion républicain, sont encore très serrés et les résultats définitifs ne pourraient tomber que dans la nuit de ce jeudi à vendredi.

Si a priori l’Arizona semble acquise au ticket Biden-Harris, un basculement avant le décompte complet en faveur des Républicains rebattrait alors sérieusement les cartes (253 grands électeurs pour Biden, 224 pour Trump).

Recours en justice et demande d’annulation ou de recomptage

Et puis il y a évidemment les différents recours en justice possibles.

Donald Trump a dénoncé des fraudes et annoncé lancer des recours en justice dans au moins quatre Etats : la Pennsylvanie, le Michigan, le Wisconsin et la Géorgie.

Si certaines de ces actions en justice aboutissent, le résultat de l’élection présidentielle américaine pourrait encore être retardé. Mais ces recours pourraient cependant ne pas augmenter de façon substantielle les chances pour Donald Trump de rester locataire de la Maison Blanche pour quatre années supplémentaires. Le chemin vers la réélection est étroit.

Extrait du JT du 04/11/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK