Près de 2000 euros d’amende pour la Première ministre norvégienne, organisatrice d’un repas clandestin dans un restaurant

Encore une histoire de repas clandestin, qui implique des politiques, et pour lequel tout un pays s’enflamme. Sauf que ce n’est pas en France, mais en Norvège cette fois. Et qu’il ne s’agit pas d’une rumeur, mais de la condamnation de la Première ministre, Erna Solberg.

La populaire dirigeante conservatrice va en effet devoir payer une amende de 20.000 couronnes (près de 2000 euros) pour avoir participé à l’organisation d’un repas dans le restaurant d’une station de ski, à l’occasion de son soixantième anniversaire.

Pourtant pas présente

La faute, en soi, n’était pas considérée comme majeure. Les convives n’étaient certes pas dix, comme le stipulait alors la réglementation anti-Covid, mais treize. Erna Solberg, ayant dû se rendre à la dernière minute chez le médecin, n’était même pas présente.

Elle s’est par ailleurs confondue en excuses, avouant qu’avec son rôle d’annoncer presque chaque semaine les nouvelles restrictions ou assouplissements, elle aurait dû connaître la règle, et l’appliquer.

La fonction fait la sanction ?

La police norvégienne, dans des cas similaires, se contente souvent d’un simple rappel à l’ordre. Mais pas cette fois : la fonction d’Erna Solberg a joué dans le choix de la sanction.


►►► A lire aussi : Les restaurants clandestins se multiplient en Belgique : un parfum de retour aux pratiques de la prohibition


Selon le commissaire Ole Sæverud, "même si la loi est la même pour tous, tout le monde n’est pas égal. Mme Solberg est la plus importante élue du pays et a, à plusieurs occasions, été la figure de proue des décisions du gouvernement sur les mesures visant à enrayer la pandémie, a-t-il rappelé. Il est donc justifié de la sanctionner pour maintenir la confiance du public dans les règles sanitaires".

Déclaration de Ole Saeverud, commissaire de police de Tonsberg (norvégien)

Traduction de Ole Saeverud, commissaire de police de Tonsberg, en Norvège: 
"Même si la loi est égale pour tous, tout le monde n'est pas égal. [Erna] Solberg est la première élue du pays et a, à plusieurs reprises, été la figure de proue des décisions du gouvernement sur les mesures à prendre pour contrer la pandémie. "
"Il est donc considéré comme justifié de donner une sanction pour maintenir la confiance du public dans les règles sanitaires. Solberg a donc été condamnée aujourd'hui à une amende de 20 000 NOK pour son rôle dans la tenue du dîner du vendredi 26 février."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK