Près d'une tonne de méthamphétamine saisie par la DEA sur la côte Ouest des Etats-Unis

Cette photo, obtenue le 20 février 2020 grâce à la Drug Enforcement Administration (DEA) américaine, montre des cristaux de méthamphétamine "ICE" dans un sac à Washington, DC.
Cette photo, obtenue le 20 février 2020 grâce à la Drug Enforcement Administration (DEA) américaine, montre des cristaux de méthamphétamine "ICE" dans un sac à Washington, DC. - © HANDOUT - AFP

L’agence antidrogue américaine (DEA) a saisi la plus grande quantité de méthamphétamine de son histoire à Riverside, en Californie, indique-t-elle jeudi. Outre environ 998 kilos de "crystal meth", comme elle est appelée dans le milieu, la DEA a également mis la main sur 408 kilos de cocaïne et près de 6 kilos d’héroïne. La valeur de vente de cette saisie serait d’environ 18 millions de dollars (15,3 millions d’euros), selon les médias américains.

La douane américaine a également effectué un coup de filet la semaine dernière dans le milieu de la drogue à la frontière avec le Mexique. Vendredi dernier, 1360 kilos de méthamphétamine ont été saisis à San Diego, soit la deuxième plus grosse prise jamais réalisée le long de la frontière sud-ouest.

C’est énorme

"C’est assez de drogue pour préparer une dose de crystal meth pour chaque femme, chaque homme et chaque enfant aux États-Unis et au Mexique. C’est énorme", a déclaré mercredi soir le patron de la DEA Timothy Shea lors d’une conférence de presse.

"La plus grande saisie de méthamphétamine effectuée sur le territoire national par la DEA est un coup important porté aux cartels (de la drogue), c’est aussi une victoire énorme" pour la population de Californie du Sud, s’est-il encore réjoui. "Toutes les études montrent que la dépendance à la méthamphétamine s’accompagne d’une hausse des crimes violents, dont les cambriolages, agressions et meurtres."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK