Près d'un millier de migrants ont trouvé la mort en Méditerranée depuis le début de l'année

Le décès d'au moins 57 personnes au large de la Libye cette semaine porte à environ 970 le nombre de migrants clandestins morts en Méditerranée depuis le début de l'année, a annoncé mardi l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Parmi les victimes de ce nouveau drame figurent vingt femmes et deux enfants en bas âge, a indiqué l'organisation onusienne à Genève.


►►► À lire aussi : 80 migrants dont 20 enfants secourus dans la Manche en tentant de rejoindre l’Angleterre


Le bateau avait quitté dimanche la ville libyenne de Khoms, à quelque 120 kilomètres à l'est de la capitale Tripoli, avant de rencontrer des problèmes techniques et de faire naufrage.

"Des pêcheurs locaux et les gardes-côtes libyens ont secouru 18 personnes", a indiqué le porte-parole de l'OIM, Paul Dillon.

"Les survivants ont indiqué à nos équipes qui répondent régulièrement à ces scènes déchirantes qu'au moins 57 personnes étaient portées disparues".


►►► À lire aussi : Le centre culturel de Ciney ouvre ses portes aux migrants


Selon le porte-parole, les équipes de l'OIM ont fourni une assistance médicale, de l'eau et des vivres aux survivants, qui viennent du Nigeria, du Ghana et de Gambie.

"Ce drame porte à environ 970 hommes, femmes et enfants le nombre de morts sur la route de la Méditerranée centrale en 2021", a-t-il indiqué.

L'OIM a fait état d'une augmentation des départs de migrants, des interceptions et des arrivées en Méditerranée centrale cette année.

 

Près de 6 000 migrants arrivés en une seule journée à Ceuta, dans notre JT du 18 mai dernier

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK