Poutine traverse le nouveau pont reliant la Russie à la Crimée

Le président russe Vladimir Poutine a traversé mardi le nouveau pont reliant la Russie à la Crimée au volant d'un camion orange, inaugurant le tronçon routier de ce pont hautement symbolique pour le Kremlin, selon les images retransmises en direct à la télévision.

Suivi d'une dizaine de camions également oranges et autres véhicules, le président, en jeans et blouson noir, s'est installé au volant du véhicule, a desserré le frein à main et a commencé à rouler sur le "Pont de Crimée", long de 19 km qui relie la péninsule de Taman, dans le sud de la Russie, à la péninsule ukrainienne de Kertch, en Crimée, annexée par Moscou en mars 2014.

Un pont long de 19 km

Un chantier colossal: le président russe Vladimir Poutine inaugure ce mardi un gigantesque pont reliant la Crimée à la Russie qui vise à réduire l'isolement de la péninsule annexée par Moscou en 2014.

Long de 19 kilomètres, le "Pont de Crimée" traverse le détroit de Kertch, un bras de mer entre la mer d'Azov et la mer Noire, et relie la péninsule de Kertch, en Crimée, à la péninsule de Taman, dans le sud de la Russie. Vladimir Poutine est attendu sur place pour inaugurer la partie routière à quatre voies de ce pont, qui comprendra plus tard également un tronçon ferroviaire à deux voies.

 

Un chantier titanesque

Lancé en février 2016, ce chantier titanesque avait été confié par l'État russe à la société du milliardaire Arkadi Rotenberg, partenaire de judo du président Vladimir Poutine. Lors d'une visite en mars, quelques jours avant sa réélection à la présidence, le Président a exigé que le pont soit prêt dès mai "pour que les gens puissent en profiter pendant la saison estivale".

La Crimée est une destination de vacances populaire auprès des Russes, et les touristes venant de Russie constituent l'une des principales sources de revenus pour cette péninsule prisée pour ses plages et ses montagnes plongeant dans la mer Noire.

Réduire l'isolement

Hautement symbolique pour Vladimir Poutine, le "Pont de Crimée" doit permettre de réduire l'isolement tant géographique qu'économique de la Crimée, annexée de l'Ukraine en mars 2014 après une intervention des forces spéciales russes et un référendum de rattachement dénoncé comme "illégal" par Kiev et les Occidentaux.

En raison du blocus imposé par Kiev et des sanctions occidentales ayant suivi cette annexion, la plupart des produits alimentaires viennent de Russie par ferry et ce mode de livraison qui dépend d'une météo favorable entraîne parfois des pénuries.

La Crimée dépend aussi de la voie aérienne pour ses approvisionnements, avec comme conséquence une hausse significative des prix pour les produits de consommation courante.

Vladimir Poutine conduit un camion, orné d'un drapeau russe, sur le "pont de Crimée"

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK