Pourquoi le Royaume-Uni se rend aux urnes le 12 décembre ?

Pourquoi le Royaume-Uni se rend aux urnes le 12 décembre?
Pourquoi le Royaume-Uni se rend aux urnes le 12 décembre? - © JESSICA TAYLOR - AFP

Le Premier ministre Boris Johnson y est arrivé, cette fois. Il obtient l’organisation d’élections générales anticipées. Elles se tiendront le 12 décembre. Une décision quasi unanime du parlement britannique. 438 voix contre 20. Un retournement de situation pour les députés qui votaient encore "non", ce lundi. Mais que peuvent en tirer les différentes forces en présence ? Quel but visent-ils ?

Un report du Brexit pour le 31 janvier au lieu du 31 octobre : voilà la condition qu’attendaient les Travaillistes pour accepter la tenue d’élections anticipées dans le Royaume Uni. Dans la journée du mardi 29 octobre, c’est chose faite. Après un refus de ces élections, le parlement vote quasi unanimement la tenue d’élections pour le 12 décembre. L’objectif de ce déplacement anticipé aux urnes : rebattre les cartes du paysage politique. Et chaque parti espère en sortir renforcé.

Enjeu majeur

Pour Boris Johnson, l’enjeu est de taille. Le Premier ministre a besoin de retrouver une majorité absolue pour son parti, les conservateurs, au sein de la Chambre des Communes. Une voie royale qui lui permettrait de faire passer une bonne fois pour toutes son accord de retrait et d’être couronné "Monsieur Brexit". Celui qui sera parvenu à faire sortir le RU de l’Union européenne.

Mais, il n’est pas le seul à entrevoir dans ces élections l’opportunité de changer le cours de l’histoire. Les formations d’opposition, comme les libéraux démocrates et le parti national écossais, veulent eux renverser la vapeur. Ces partis europhiles espèrent gagner en point politique pour ensuite parvenir à imposer un nouveau référendum. Si le projet passe, le chef du Labour, Jeremy Corbyn, a promis de lancer "La campagne la plus ambitieuse et la plus radicale pour un réel changement dans le pays".

Malgré le soutien de poids des travaillistes, les débats sont animés en ce moment au Parlement britannique. Plusieurs amendements pourraient être attachés au projet de Boris Johnson. Des amendements qui contrarient les plans du gouvernement. Il est question de permettre aux ressortissants de l’Union européenne vivant au RU ou aux mineurs dès 16 ans de voter aux prochaines élections.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK