Pour la Russie, l'attaque chimique présumée en Syrie est une "mise en scène"

Selon les Casques blancs syriens des dizaines de personnes ont été tuées à Douma dans une attaque aux "gaz toxiques".
Selon les Casques blancs syriens des dizaines de personnes ont été tuées à Douma dans une attaque aux "gaz toxiques". - © ZEIN AL RIFAI - AFP

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a qualifié vendredi l'attaque chimique présumée en Syrie la semaine dernière de "mise en scène" à laquelle ont participé "les services spéciaux d'un Etat", non nommé mais désigné comme "russophobe".

Selon les Casques blancs syriens, des secouristes en zones rebelles, et l'ONG Syrian American Medical Society, des dizaines de personnes ont été tuées le 7 avril à Douma dans une attaque aux "gaz toxiques", imputée par les Occidentaux au régime de Bachar al-Assad, qui dément toute responsabilité.

Mise en garde russe

Mercredi, l'armée russe avait accusé les Casques blancs d'avoir "mis en scène devant les caméras une attaque chimique contre des civils". Donald Trump et plusieurs de ses alliés occidentaux ont dit envisager de procéder à des frappes pour punir Damas.

Sergueï Lavrov a appelé vendredi Washington à utiliser avec Moscou "des méthodes diplomatiques, qui n'incluent pas les ultimatums et les menaces". Mettant en garde contre une intervention militaire et un scénario similaire à la Libye et à l'Irak, il a assuré que "même d'insignifiants excès provoqueront de nouvelles vagues de migrants en Europe et d'autres développements dont ni nous, ni nos partenaires européens n'ont besoin".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK