Porto Rico: rétablir l'électricité, une tâche titanesque après l'ouragan

Un employé de l'Autorité publique de l'énergie électrique (AEE) travaille dans la chaleur de Porto Rico le 29 novembre 2017
3 images
Un employé de l'Autorité publique de l'énergie électrique (AEE) travaille dans la chaleur de Porto Rico le 29 novembre 2017 - © Ricardo ARDUENGO

Poteau arraché après poteau arraché, les électriciens travaillent sans relâche à Porto Rico pour rétablir le réseau dévasté lorsque l'ouragan Maria a frappé, le 20 septembre.

Plus de 3.300 personnes personnes travaillent six jours consécutifs, plus de 12 heures par jour au rétablissement de l'électricité sur ce territoire américain: employés de l'Autorité publique de l'énergie électrique (AEE) de Porto Rico, du Corps des ingénieurs de l'armée américaine et de plus de 60 entreprises locales. Débroussailler, démêler le tout, percer le sol, planter le nouveau poteau et installer les câbles leur prend presque toute la journée. Et il leur en reste encore 50.000 à installer.

La tâche est si vaste qu'une bonne partie des 3,4 millions habitants de Porto Rico sont toujours privés de réfrigérateurs et de ventilateurs dans la chaleur suffocante, et plongés dans le noir la nuit. À la fin de la semaine dernière, la production d'électricité n'atteignait que 58% de ses capacités. "Notre système était très ancien", explique à l'AFP Justo Gonzalez, directeur intérimaire de l'AEE. "Aucun système électrique du monde n'aurait pu supporter" un tel choc, poursuit l'homme, qui lui non plus n'a toujours pas d'électricité chez lui.

Si des soupçons de corruption ont entravé les réparations, pour les techniciens sur le terrain, les obstacles sont bien plus tangibles. Face au manque de matériel, ils recyclent comme ils peuvent ce qu'il reste des poteaux et câbles détruits.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK