Pologne et Hongrie annoncent un accord avec le Conseil européen sur le budget et l'État de droit

La Pologne et la Hongrie ont dégagé un accord avec la présidence allemande du Conseil de l'UE concernant le blocage du budget 2021-2027 et du plan de relance de l'UE, lié au différend sur le mécanisme conditionnant l'octroi de fonds européens au respect de l'Etat de droit, a indiqué mercredi le vice-Premier ministre polonais Jaroslaw Gowin.

"Il y a un accord au sein du trilogue Varsovie-Berlin-Budapest", a déclaré M. Gowin à Varsovie, jugeant que les 24 autres capitales de l'UE pourraient également le soutenir.

Le ministre n'a pas expliqué la solution dégagée. Il dit avoir bon espoir que le Premier ministre Mateusz Morawiecki soit en mesure de négocier un bon accord sur le budget de l'UE lors du sommet européen de ces jeudi et vendredi.

Mardi soir, le Premier ministre hongrois Viktor Orban avait déjà évoqué, lors d'une visite de travail à Varsovie, "une bonne chance" pour un accord sur le plan de relance de l'UE dès jeudi, tout en disant espérer la "victoire polono-hongroise".

Les deux capitales veulent obtenir la suppression du nouveau mécanisme européen, qu'ils jugent arbitraire, qui permettrait de les priver de fonds européens en cas de violations de l'Etat de droit (justice indépendante, politique anticorruption, etc.)

L'Allemagne, qui exerce la présidence tournante de l'Union européenne, a indiqué mardi espérer une solution "dans les prochaines heures ou journées" pour une levée des vétos hongrois et polonais, jugeant "irresponsable" le blocage actuel du plan de relance de l'UE.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK