Plusieurs tremblements de terre ont eu lieu aux quatre coins du monde ces derniers jours

Un tremblement de terre d’une magnitude de 6,0 a frappé l’est de l’Indonésie dimanche matin, selon l’agence locale de géophysique et de climatologie.

Rahmat Triyono, responsable du centre des tremblements de terre et des tsunamis de l’agence, a déclaré que l’épicentre était situé à environ 234 kilomètres à l’ouest de Saumlaki, une ville de l’île de Yamdena dans la province de Maluku, et s’est produit à une profondeur de 197 kilomètres dans la mer de Banda, dans l’est du pays. Le séisme a frappé à 12h43 (05h43 heure belge).

 

 

Un puissant tremblement de terre secoue le Costa Rica

Un séisme de 5,7 degrés sur l’échelle de Richter a secoué une grande partie du territoire du Costa Rica samedi soir, même si aucune victime et aucun dommage n’ont pour l’heure été signalés.

Le séisme a son épicentre à Tibas, dans le nord de la province de la capitale San José, samedi à 23h01 locales. Cet épicentre se trouve à 77 km en profondeur, ce qui explique qu’il n’y ait pas eu de dégâts répertoriés, dans l’une des régions du pays les plus densément peuplées.

Séisme en mer Egée

Vendredi, le tremblement de terre, dont la magnitude a été évaluée à 7 sur l’échelle de Richter par l’Institut de géophysique américain (USGS), s’est produit peu avant 12H00 GMT en mer Egée. La secousse a été si puissante qu’elle a été ressentie jusqu’à Istanbul et Athènes et a provoqué un mini-tsunami.


►►► À lire aussi : Séisme en mer Egée : la Belgique prête à apporter son aide


C’est la côte égéenne turque, densément peuplée, qui a été la plus durement touchée. Les secouristes étaient engagés dans une course contre la montre pour extraire des survivants des décombres.

Selon l’AFAD, 17 immeubles étaient écroulés ou fortement endommagés.

Extrait du JT du dimanche 1 novembre :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK