Plus d'un million de Philippins célèbrent le Nazaréen noir

Des fidèles philippins s'agglutinent pour toucher l'icône religieuse dans les rues de Manille, le 9 janvier 2015 au cours de la traditionnelle procession du Nazaréen noir
Des fidèles philippins s'agglutinent pour toucher l'icône religieuse dans les rues de Manille, le 9 janvier 2015 au cours de la traditionnelle procession du Nazaréen noir - © Ted Aljibe

Plus d'un million de fidèles philippins ont participé vendredi à Manille à la traditionnelle procession du Nazaréen noir, un Christ en bois sombre portant la croix, quelques jours avant une visite du pape François dans l'archipel.

Pieds nus, agitant des mouchoirs blancs, les pèlerins ont accompagné dans une grande fièvre populaire ce fameux Christ, apporté par un prêtre espagnol sur l'archipel en 1607 et auquel les Philippins prêtent la faculté de réaliser des miracles et d'exaucer des voeux. "Longue vie, longue vie", criaient les fidèles défilant sous une pluie fine dans les rues jonchées de détritus de la capitale philippine.

"Le Seigneur m'a guérie", expliquait Lina Javal, 58 ans, montrant la cicatrice qui barre sa gorge, résultat d'une opération chirurgicale subie le mois dernier. Cette employée de bureau a patienté des heures pour pouvoir embrasser la statue: "C'est une sensation extraordinaire, c'est comme si l'esprit sain entrait dans mon corps", a-t-elle expliqué.

La cérémonie doit durer jusque tard dans la soirée vendredi. Avant qu'elle ne puisse débuter, les organisateurs avaient passé deux heures à tenter de contrôler les mouvements de foule des fidèles fervents qui voulaient s'approcher de la statue pour la frotter de mouchoirs blancs.

 

Le maire adjoint de Manille Isko Moreno a expliqué à la chaîne de télévision ABS-CBN qu'environ un million de personnes étaient présentes au début de la procession. De nombreux autres habitants attendaient sur le parcours qui emprunte un chemin tortueux à travers le vieux Manille.

Un homme est mort d'une crise cardiaque à proximité du Nazaréen, a expliqué à la télévision le responsable de l'Agence de gestion des catastrophes de la capitale, Johnny Yu.

Le pape est attendu à compter du 15 janvier dans ce pays où 80% des 100 millions d'habitants sont catholiques et où l'Eglise reste très influente. Seul pays chrétien d'Asie avec le Timor-Oriental, l'archipel compte aussi une minorité musulmane qui vit dans le sud et notamment sur l'île de Mindanao.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK