Plénière à Strasbourg: que se passe-t-il au Parlement européen de Bruxelles?

L'hémicycle du Parlement européen à Bruxelles
L'hémicycle du Parlement européen à Bruxelles - © Wikimedia-Ash Crow

Une fois par mois, les députés européens embarquent leur clique, leur claque, et leur droit de vote pour aller à Strasbourg participer aux sessions plénières. Une fois par mois donc, le Parlement européen de Bruxelles est quasiment désert. Et c'est le cas 12 fois par an. 

Mais que se passe-t-il dans les couloirs du Parlement européen de Bruxelles quand les députés sont à Strasbourg ?

Habituellement, le Parlement européen est une vraie fourmilière. Ça grouille de partout, on y croise les députés, leurs assistants, les fonctionnaires européens, des journalistes, des lobbyistes ou les nombreux visiteurs qui suivent les différentes réunions qui s’y déroulent.

Pendant les plénières de Strasbourg, changement d'ambiance. Le bâtiment est quasiment vide, on pourrait entendre une mouche voler. Mais au détour d'un couloir, un bureau éclairé. C'est celui de Lieven Cosijn qui travaille au bureau d'information du Parlement européen. Ce service propose des activités pour un public belge et la présence à Strasbourg de ses membres n'est donc pas nécessaire. Sur les dix personnes que compte le service, une seule accompagne régulièrement la grande transhumance vers Strasbourg.

Pendant ce temps, et malgré l'absence d'une grande majorité des membres du Parlement, Lieven Cosijn continue ses missions : "On continue à travailler, on prépare les réunions des semaines suivantes, c'est à dire les commissions parlementaires, qui se déroulent toujours à Bruxelles. On prépare les dossiers, les notes d'activité, ... En fait, les ressources humaines, les finances, les bâtiments, ... sont des services qui restent à Bruxelles". 

Il y a aussi quelques assistants parlementaires qui restent à Bruxelles. Il faut savoir que chaque député a plusieurs assistants mais souvent, un seul d’entre eux fait le déplacement. Au niveau des fonctionnaires, c’est un peu moins de la moitié qui va à Strasbourg. Mais il n'en reste pas moins que l'activité du Parlement de Bruxelles est fortement réduite. Si les services de garde ou encore d'accueil continuent à fonctionner avec des effectifs complets, d'autres, comme la restauration, fonctionnent en service réduit.

Retrouvez le reportage complet de Olivier Hanrion au Parlement européen dans la Semaine de l'Europe, ce dimanche 7 février à 8h30 sur La Prem1ère.

Toute l'actualité européenne avec Euranet Plus, le premier réseau d'information européenne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK