Pierre Larrouturou : "L'Europe va finir par crever de la concurrence fiscale"

Député européen français du groupe socialiste, Pierre Larrouturou est l’invité du Grand Oral RTBF/Le soir ce samedi 7 septembre sur La Première et ce dimanche 8 septembre sur La Trois. Il s’exprime notamment sur le carcan budgétaire qui étouffe de nombreux pays européens dont la Belgique.

Pour Pierre Larrouturou, "est-ce qu’on continue une Europe qui fait de la concurrence et qui dit 'vous devez baisser l’impôt parce que le voisin a fait pareil' ? Ça complique les choses. Je ne dis pas que c’est la seule raison, mais ça complique les choses pour équilibrer un budget en Italie, en Belgique parce qu’on baisse les impôts sur les plus riches, on baisse les impôts sur les profits, à cause de cette concurrence. Est-ce qu’on est capables, comme le disait Jacques Delors il y a 20 ans, de faire un impôt européen sur les bénéfices en disant 'l’Europe peut dégager des nouvelles ressources ? Je pense, c’est une priorité, ça fait 20 ans qu’on en parle, et moi comme député je dis à Ursula von der Leyen (présidente de la Commission) : nous ne pourrons pas voter pour vous si vous ne vous engagez pas à avancer là-dessus, sinon, l’Europe va finir par crever de cette concurrence".

Il a dit

À propos du Brexit, Pierre Larrouturou est favorable à un nouveau référendum : "Si le peuple anglais veut quitter l’Europe c’est sa décision. Il faut la respecter. Mais le problème c’est que Boris Johnson a beaucoup menti durant la campagne à propos du coût de l’Europe".

À propos de Greta Thumberg : "J’ai honte de ceux qui l’ont critiqué. On va vers une catastrophe. Quand l’ONU dit qu’il y aura 150 millions de réfugiés climatiques, ce n’est pas Greta, c’est l’ONU. Même votre ministre wallon Jean-Luc Crucke est conscient qu’il faut agir".

À propos des socialistes qui sont en méforme dans de nombreux pays européens : "Les socialistes doivent oser aller au pouvoir. Il faut miser sur l’intelligence des gens. Expliquer. C’est facile de la part du PTB d’expliquer que les autres sont des socio-traîtres. Il faut trouver l’équilibre entre la concurrence et l’innovation".

Suivez toute l’actualité européenne avec Euranet Plus, le premier réseau d’information européenne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK