Pie XII a agi pour sauver les Juifs d'Europe

RTBF
RTBF - © RTBF

Le pape Pie XII, que l'Eglise Catholique pourrait prochainement béatifier, a agi de multiples manières pour sauver les Juifs d'Europe de l'extermination durant la deuxième guerre mondiale

Ce sont les conclusions dun colloque sur ce Pape controversé qui sest achevé ce mercredi à Rome. Ce colloque à l'initiative de l'association américaine de dialogue interreligieux "Pave the way" ("ouvrir la voie") a réuni des intervenants juifs et catholiques attachés à défendre Pie XII, victime selon eux d'une "légende noire" selon laquelle il serait resté insensible au sort des juifs pourchassés par le régime nazi. "Pave the way", fondée en 2002 par Garry Krupp, a rassemblé une documentation tendant à prouver que Pie XII est intervenu aussi bien publiquement que secrètement pour sauver des juifs et inciter les institutions catholiques de divers pays à les mettre à l'abri. Elle a notamment fait état de télégrammes diplomatiques et de témoignages de personnes sauvées grâce à son action. L'association demande que Yad Vashem, le mémorial de la Shoah à Jérusalem, retire de son exposition permanente un texte qu'elle juge diffamatoire pour Pie XII. Le colloque de Rome s'est tenu à l'occasion du 50e anniversaire de la mort de Pie XII, à la mémoire duquel l'actuel pape Benoît XII célèbrera une messe le 5 octobre dans la basilique Saint-Pierre, au Vatican. Benoît XVI, à qui il appartient de décider de la béatification de Pie XII, a cité ce pape vendredi à Paris lors d'une rencontre avec des représentants de la communauté juive de France. Il a rappelé que son prédécesseur avait qualifié le nazisme de période "des ténèbres". Le prélat chargé d'instruire le procès en béatification de Pie XII, Peter Gumpel, a participé au colloque de "Pave the way". Le Vatican avait indiqué le 18 février 2008 que ce procès n'était "pas arrêté", en dépit des jugements critiques de certains historiens et de nombreuses associations juives sur l'attitude du Pape face à la Shoah.     

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK