Philippines : "Si vous ne faites pas vacciner, je vous fais arrêter'", menace le président Rodrigo Duterte

Le président philippin Rodrigo Duterte a menacé lundi soir, dans une allocution télévisée, de placer derrière les barreaux les compatriotes qui refusent de se faire vacciner contre le nouveau coronavirus. Alors que les contaminations par le variant Delta (indien) se multiplient dans l’archipel, les autorités philippines tentent d’accélérer la campagne de vaccination mais elles font face à une certaine réticence de la population.

Duterte et les injures

Les "idiots" qui ne veulent pas se faire vacciner devraient simplement quitter le pays pour ne pas infecter davantage la population philippine. "Le pays est confronté à une crise", a-t-il rappelé. "C’est une urgence nationale. Si vous ne voulez pas vous faire vacciner, je vous ferai arrêter."

Rodrigo Duterte a fait savoir qu’il demandera aux autorités locales de tenir à jour des listes de personnes qui rechignent à se faire vacciner.


►►► À lire : Les règles pour voyager en Europe, avec l’aide d’une carte interactive


"Je pense que le président vient d’utiliser des termes clairs pour faire comprendre que nous devons nous faire vacciner et obtenir l’immunité collective dès que possible", a déclaré mardi le ministre de la Justice, Menargo Guevarra, tout en précisant qu’aucune loi ne criminalise le refus de se faire vacciner.

24.000 morts du Covid

Plus de 2,1 millions de Philippins sont entièrement protégés contre le SARS-Cov-2 depuis que le gouvernement a lancé sa campagne de vaccination en mars.

Le nombre total de contaminations par le coronavirus aux Philippines est passé à 1.364.239, avec 5249 nouveaux cas recensés pour la seule journée de lundi, a annoncé le ministère de la Santé. Le pays déplore 23.749 morts depuis le début de la pandémie.

Le président philippin Rodrigo Duterte se fait vacciner (3 mai):

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK