Philippines: ONG et associations belges lancent actions et appels aux dons

SOS Villages d'enfants, active aux Philippines depuis plus de 45 ans, travaille avec des locaux et a rapidement pu démarrer un programme d'aide d'urgence pour offrir un toit et de la nourriture aux familles les plus touchées. Les infrastructures de la fondation ont toutefois été endommagées. Des dons peuvent être versés sur le compte BE17 3100 4034 5521 (avec "SOS Philippines" en communication).

Plan Belgique, également sur place, se concentre sur la distribution d'abris et de kits d'hygiène, l'approvisionnement en eau salubre, les soins de santé, la mise en place d'espaces de protection des enfants et le retour à l'éducation le plus rapide possible. Un appel aux dons a été lancé via le compte : BE84 0000 0001 5659 avec en communication "Fonds d'urgence Philippines".

La Croix-Rouge coordonne pour sa part la mise en place des abris d'urgence dans tout le pays. Elle estime que vu l'ampleur du désastre, 70 millions d'euros sont nécessaires pour fournir nourriture, tentes, abris d'urgence, bâches, aide médicale et psychosociale à quelque 500 000 personnes. Tous les dons recueillis sur le compte d'urgence BE72 0000 0000 1616 seront reversés intégralement à la Croix-Rouge aux Philippines. L'équipe belge de première urgence se tient prête à partir, dès que la Croix-Rouge aux Philippines demandera son intervention.

Les équipes de Médecins sans frontière sont quant à elles déjà sur place. L'ONG fait appel aux dons d'urgence sur le compte: BE73 0000 0000 6060. Du matériel médical et logistique provenant de MSF Supply, la centrale d'approvisionnement de MSF à Bruxelles, a été chargé dans deux avions cargos qui ont décollé d'Ostende ce matin.

La branche belge de Caritas International a par ailleurs libéré 100 000 euros au profit des opérations aux Philippines. A la demande de Mgr Léonard et des évêques de Belgique, une collecte spéciale sera aussi faite dans les paroisses belges au profit de l'organisation. "L'ampleur de la catastrophe a dépassé les prévisions. De nombreuses personnes sont encore coupées du monde extérieur et un certain nombre de petites îles risquent d'être oubliées", peut-on lire sur le site de l'ONG. Une récolte de fonds a également été lancée pour contribuer à une réponse humanitaire à la hauteur des besoins. Les dons sont les bienvenus sur le compte : BE88 0000 0000 4141 avec la mention "Urgence Philippines".

Enfin, l'Unicef, le Fonds des Nations unies pour l'enfance, évalue à 25 millions d'euros le montant nécessaire à l'aide d'urgence. L'organisation vise à fournir une assistance vitale - médicaments de base, nourriture, eau potable et matériel d'hygiène - aux enfants et aux familles. Selon elle, 40% des victimes du typhon sont des enfants. Les dons peuvent être versés sur le compte: BE31 0000 0000 5555.

Le Consortium 12-12, composé de Caritas International, Médecins du monde, Handicap International, Oxfam Solidarité et Unicef Belgique, communiquera demain/mercredi sur l'ouverture éventuelle d'un compte commun pour recuilleir les fonds destinés aux Philippines.

B-FAST va installer un hôpital de campagne sur Leyte

L'hôpital de campagne dépêché par la Belgique aux Philippines pour venir en aide aux victimes du typhon Haiyan qui a fait plus de 10 000 morts lors de son passage samedi devrait être opérationnel "mardi soir ou mercredi matin", a indiqué lundi le chef de la mission B-FAST en route vers la région sinistrée, Geert Gijs. L'équipe belge est toujours bloquée sur l'île de Cebu.

L'équipe de 41 secouristes du dispositif gouvernemental B-FAST ("Belgian First Aid & Support Team") d'intervention en cas de catastrophe a quitté la Belgique lundi vers 01h30 à bord d'un Airbus affrété par le ministère de la Défense à destination de Cebu avec des escales à Bakou (Azerbaïdjan) et Calcutta (Inde). L'appareil est arrivé mardi peu avant 06h00 locales (23h00 heure belge) à Cebu à l'issue d'un vol de 21 heures.

L'hôpital de campagne qu'il transporte en soute - tout comme une installation de purification d'eau, soit une quarantaine de tonnes - devrait ensuite être déployé ailleurs sur l'île de Leyte, a indiqué Geert Gijs à quelques journalistes à bord de l'avion. Il ignorait toutefois encore lundi midi (heure belge) l'endroit précis de l'implantation de l'hôpital, qui doit se décider en concertation avec les autorités philippines, à l'origine de la demande d'assistance adressée aux gouvernements étrangers et organisations internationales. L'unité de purification d'eau est pour sa part capable d'en produire 4000 litres par heure, a précisé Geert Gijs.

Ils doivent encore voir avec les autorités philippines où ils s'installeront. Une tempête tropicale bloque l'acheminement de l'aide belge à Cebu.

Selon le Service public fédéral (SPF) Affaires étrangères, l'équipe B-FAST restera au maximum dix jours sur place. Mais cette présence pourrait être prolongée, laissaient entendre lundi des participants.

L'ambassade des Philippines ouvre un registre de condoléances

L'ambassade des Philippines en Belgique a ouvert mardi un registre de condoléances pour les victimes du typhon. L'ambassade est joignable jour et nuit via un numéro d'urgence pour les membres des familles, a indiqué la VRT dans son journal mardi midi. L'ambassade a confirmé l'information.

Chacun peut exprimer, dans ce registre, ses condoléances aux nombreuses victimes de la catastrophe. Environ 10 000 Philippins habitent en Belgique. Beaucoup d'entre eux ne connaissent pas le sort de leurs familles ou de leurs amis et se tournent vers l'ambassade pour qu'elle les aide à retrouver leurs proches.

Un numéro d'urgence, joignable jour et nuit, a été mis en place afin de les diriger vers les personnes qui sont sur place.

L'ONU réclame 301 millions de dollars d'aide

L'ONU a lancé mardi un appel aux dons à hauteur de 301 millions de dollars (environ 225 millions d'euros) pour venir en aide aux Philippines.

"Nous venons de lancer avec le gouvernement un plan d'action qui se concentre sur la nourriture, la santé, l'assainissement, les abris, le retrait des débris et aussi la protection des plus vulnérables et j'espère vraiment que nos donateurs seront généreux", a déclaré la chef des opérations humanitaires des Nations unies, Valerie Amos.

Ce plan qui court jusqu'à fin mai 2014 "s'élève à 301 millions de dollars", a-t-elle ajouté, précisant que cette somme n'incluait pas les 25 millions de dollars déjà promis par l'ONU.

"En ce moment, il est extrêmement difficile d'avoir tout simplement une idée des besoins immédiats parce qu'il est très difficile d'accéder aux zones affectées", a noté Valerie Amos. De nombreux pays, ONG et agences internationales ont déjà promis matériel ou aides financières.

RTBF avec agences

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK