Philippines: les secouristes de B-FAST vont rentrer ce week-end

"Les équipes vont rentrer, mission accomplie, le week-end" prochain, a-t-il indiqué à l'issue d'une réunion du comité de coordination de B-FAST, qu'il présidait.

L'hôpital de campagne installé, à Palo, près de la ville de Tacloban, sur l'île de Leyte, l'une des plus fortement touchées le vendredi 7 novembre par le typhon Haiyan, sera ainsi remis à une ONG allemande, Arbeiter Samaritan Bund, a précisé Didier Reynders.

Cette organisation non gouvernementale est jugée capable d'organiser l'ensemble des opérations sur place pendant deux mois.

Quant à la station de purification d'eau emmenée dimanche dernier par B-FAST à bord d'un Airbus A330 de la Défense, elle sera confiée aux autorités philippines.

Cette décision de ne pas effectuer de deuxième rotation du personnel - 37 personnes - a été prise à l'unanimité par le Conseil de coordination interdépartemental de B-FAST (réunissant les Affaires étrangères, la Défense, l'Intérieur, la Santé et la Coopération au développement), a précisé le SPF Affaires étrangères dans un communiqué, alors que l'aide internationale arrive en masse dans la région du centre des Philippines frappées par le typhon.

Le dernier bilan du gouvernement fait état de 3681 morts et de 1186 disparus, celui de l'ONU de près de 4500 morts. Mais dans cette situation d'apocalypse où des corps gisent toujours dans les rues, le nombre de victimes pourrait grimper.

Les Affaires étrangères sont toujours sans nouvelle de 25 ressortissants belges qui auraient pu se trouver dans la région touchée et agissent aussi pour le compte des Pays-Bas et du Luxembourg.

L'équipe B-FAST, complètement opérationnelle depuis vendredi dernier, avait traité en quelques heures plus de 200 patients et effectué une quinzaine d'interventions chirurgicales dans son hôpital de campagne belge.

La commissaire européenne à l'Aide humanitaire et la réaction aux crises, Kristalina Georgieva, a rendu visite à B-Fast en tant que première équipe européenne sur place et complètement opérationnelle. Elle a, selon Didier Reynders, salué lors de la réunion des ministres européens des Affaires étrangères, lundi à Bruxelles, l'action de la Belgique aux Philippines.

La Belgique plaide depuis de nombreuses années déjà pour une extension de ce dispositif au niveau européen, de manière à en faire un "EU-FAST".

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK