Philippines: le volcan Taal se réveille, faisant craindre une éruption imminente

Un volcan situé à 66 km au sud de Manille, aux Philippines, est entré en activité dimanche. L’institut philippin de volcanologie et sismologie (Phivolcs) a relevé le niveau d’alerte pour le volcan Taal à 4, signifiant une éruption dangereuse imminente, c’est-à-dire dans les prochaines heures ou prochains jours. En quelques heures à peine, le niveau d’alerte est passé de 1 à 4.

Évacuation en cours 

L’institut recommande une évacuation de l’île du volcan, ainsi que des territoires autour du cratère, sur un rayon de 14 kilomètres (le volcan est situé sur une île au milieu d’un lac). Il demande aux régions situées au nord du volcan de se protéger des effets d’une chute de cendres importante et prolongée. Selon Reuters, 8000 personnes seraient concernées par une telle évacuation.

Dans les faits, les vols au départ et à destination de l'aéroport Ninoy Aquino de Manille ont été annulés, le nuage de cendres ayant atteint la hauteur de 1,5 km.

Plus de 2000 habitants vivant sur l'île où se trouve le Taal, située au milieu d'un lac, une zone très appréciée des touristes, ont été évacués par mesure de sécurité, ont indiqué les autorités locales.

Les habitants d'une île voisine pourraient également être évacués si la situation empire, a précisé Renato Solidum, chef de l'Institut de volcanologie et sismologie des Philippines. "La cendre a déjà atteint Manille. C'est dangereux si les gens l'inhalent", a-t-il dit à l'AFP.

Une colonne de téphra et vapeur de plus de 10 km

"L’éruption continue a généré une colonne de téphra (fragments de roche expulsés, ndlr) haute de 10 à 15 kilomètres, chargée de vapeur, avec de fréquents éclairs volcaniques qui ont fait pleuvoir des cendres humides dans le nord jusqu’à Quezon City (soit à une soixantaine de km du volcan, ndlr), précise l’Institut dans son dernier bulletin sur l’activité volcanique de Taal. Des secousses volcaniques sont enregistrées en continu depuis 11h00 (4h00 heure belge) et deux séismes volcaniques de magnitude 2,5 et 3,9 ont été ressentis à l’intensité III à Tagaytay City et Alitagtag, Batangas, respectivement. […] Il est rappelé au public que l’accès au cratère principal est complètement interdit car des jets soudains de vapeurs peuvent se produire et de fortes concentrations de gaz volcaniques mortels peuvent être libérées."

L'archipel des Philippines est situé sur la "ceinture de feu" du Pacifique, où les plaques tectoniques entrent en collision, provoquant séismes et activité volcanique réguliers. Taal est le deuxième volcan le plus actif des Philippines et une destination touristique de premier plan. La dernière éruption du Taal date de 1977.

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK