Philippines: à 74 ans, le président Duterte reconnaît que les années pèsent sur sa santé

Le président philippin Rodrigo Duterte, le 18 octobre 2019 lors d'une conférence de presse au palais présidentiel à Manille
Le président philippin Rodrigo Duterte, le 18 octobre 2019 lors d'une conférence de presse au palais présidentiel à Manille - © Ted ALJIBE

Le président philippin Rodrigo Duterte, 74 ans, a reconnu dans un entretien diffusé dimanche que les années commençaient à peser sur sa santé, au moment où ses absences alimentent toutes les spéculations.

M. Duterte a écourté en octobre un voyage au Japon en raison de "douleurs insupportables" à la colonne vertébrale après un accident de moto. Il ne s'est plus exprimé en public depuis deux semaines.

Le président philippin s'était fait mal à la hanche en chutant de moto mi-octobre, une dizaine de jours après avoir révélé qu'il souffrait de myasthénie auto-immune, une maladie neuro-musculaire pouvant entraîner de graves complications et qui se manifeste déjà chez lui par des troubles oculaires.

"Si vous me demandez: +Êtes-vous dans la meilleure des formes?+ Bien sûr que non", a déclaré M. Duterte vendredi dans un entretien à la chaîne GMA News.

"Tous ces problèmes de santé, je les ai parce que je suis déjà vieux. Les années commencent à peser sur ma santé", a poursuivi celui qui est le Philippin le plus âgé à avoir été élu président.

Ces incidents ont alimenté les interrogations sur l'aptitude de M. Duterte à gouverner. Son porte-parole Salvador Panelo les a balayées en refusant de diffuser des bulletins médicaux sur la santé du chef de l'Etat.

Il a décidé depuis une semaine de travailler de Davao, sa ville du sud de l'archipel, plutôt que de Manille, a dit M. Panelo.

Il utilise une canne

M. Duterte n'a plus pris la parole en public depuis un sommet régional en Thaïlande qui s'est achevé le 4 novembre, peu après avoir écourté son voyage en Thaïlande, au cours duquel il utilisait une canne.

Le chef de l'Etat a souvent évoqué ses problèmes de santé, expliquant que c'était la raison de ses absences à des rencontres et sommets à l'étranger.

En octobre 2018, il avait déclaré qu'il attendait les résultats d'un dépistage du cancer, avant d'annoncer plusieurs jours plus tard que les examens étaient négatifs.

Il avait également évoqué ses migraines et révélé qu'il souffrait de la maladie de Buerger qui affecte les veines et les artères et est habituellement due au tabagisme.

Le président Duterte avait également révélé en 2016 qu'il prenait du fentanyl, un puissant antalgique, en raison d'une blessure à la colonne vertébrale contractée, déjà, lors d'un accident de moto.

Arrivée du président philippin Rodrigo Duterte à un sommet à Bangkok, ce 2 novembre:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK