Petite révolution dans le monde des aspirateurs

Petite révolution dans le monde des aspirateurs
Petite révolution dans le monde des aspirateurs - © Tous droits réservés

Ils sont nombreux à aspirer à une Europe plus proche des citoyens. La décision entrée en vigueur ce 1er septembre y contribue : depuis cette date, les fabricants d’aspirateurs ne peuvent plus produire de modèles de plus de 1600 watts. Ceux-ci vont donc bientôt disparaître des rayons. Et l’Europe ne s’arrête pas là : en 2017, la puissance maximale ne pourra pas dépasser 900 watts.

Économie d’énergie

En prenant une telle mesure, l’Europe espère réaliser de belles économies d’énergie. Elle estime même que c’est la décision la plus importante qu’elle ait prise depuis les ampoules économiques. Pour un simple consommateur, cela ne fera qu’entre 5 et 14 euros d’économie par an. Pas énorme. Mais à l’échelle européenne, on estime que d’ici 2020 on pourrait économiser trois fois ce que dépense annuellement le réseau ferroviaire français.

 

Efficace ?

La première question que l’on se pose face à cette mesure est celle de l’efficacité : un aspirateur moins puissant, cela veut-il dire que la corvée ménage va durer plus longtemps ? Pour le savoir, rien de tel qu’un test. Nous avons demandé au gérant d’une entreprise de nettoyage de salir une pièce avec des confettis, du sable et des billes de Liège. Premier test avec l’aspirateur le plus puissant : les 13 m2 de la pièce sont aspirés en 5 minutes et 55 secondes. La pièce est salie une nouvelle fois de la même façon. Cette fois, le gérant utilise l’aspirateur moins puissant. Résultat : il ne lui faut que 5 minutes et 9 secondes pour rendre la pièce propre. L’aspirateur de moins de 1600 watts a donc gagné la compétition : il s’est révélé le plus efficace.

Moins cher ?

S’il est moins puissant, l’aspirateur est-il du coup moins cher ? Malheureusement non. Le prix varie en fonction de la qualité de la coque en plastique, du nombre d’accessoires, s’il est avec ou sans sac, etc.

La puissance utile

En fait, pour connaître l’efficacité réelle d’un aspirateur, il ne faut pas prendre pour référence sa puissance car celle-ci indique seulement combien votre appareil consomme. Pour connaître son efficacité, il faut connaître sa puissance utile, un concept peu connu qui comprend deux principes :

  • La dépression, soit la capacité de l’aspirateur à aspirer et soulever la poussière, elle se calcule en kilo pascal. Pour bien nettoyer tapis et moquettes, il est important de choisir un aspirateur avec une dépression importante
  • Le débit d’air, soit le volume d’air aspiré par seconde. C’est important pour les carrelages et parquets, cela permet de limiter le nombre de passages nécessaires.

L’ennui, c’est que la mention " puissance utile " n’est pas obligatoire et que, pour le moment, très peu de marques l’indique.

L’étiquette énergie

L’Europe a pris une autre mesure concernant les aspirateurs : avec chaque appareil, les fabricants doivent fournir une fiche énergétique, comme sur les frigos ou les machines à laver. Sur cette étiquette, on trouve :

  • La classe d’efficacité énergétique ( de A à G, A voulant dire qu’il y a un bon ratio efficacité/consommation )
  • La consommation annuelle
  • L’efficacité du filtre à air
  • Le niveau sonore
  • L’efficacité sur moquette et tapis
  • L’efficacité sur sols durs

 

Bref, quand vous achèterez un aspirateur, prévoyez un peu de temps pour lire cette étiquette.

 

Isabelle Huysen avec Florence Hainaut et Manu Morimont

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK