Pete Souza, photographe de Barack Obama: "J'étais traité presque comme un membre de leur famille"

Jamais loin de Barack Obama, Pete Souza a été son photographe officiel pendant des années. Ici en octobre 2016 à Washington.
2 images
Jamais loin de Barack Obama, Pete Souza a été son photographe officiel pendant des années. Ici en octobre 2016 à Washington. - © SAUL LOEB - AFP

Pete Souza, ancien photographe en chef de la Maison Blanche sous Barack Obama, a récemment publié un livre aux Etats-Unis intitulé "Obama : un portrait intime". Un ouvrage avec une large sélection de photos de l’ancien président, en compagnie de ses conseillers, de ses proches, à la Maison Blanche ou lors de ses différents déplacements.

Pete Souza a accordé un rare entretien à notre correspondante à Washington, Sonia Dridi. Le photographe était au premier rang de toutes les intrigues à la Maison Blanche pendant 8 ans, il raconte comment il a géré son départ, alors qu’il est aujourd’hui redevenu un simple observateur de la vie politique américaine.

"Le jour où j’ai quitté la Maison Blanche, il y avait un certain soulagement et un sentiment d’accomplissement, explique-t-il. Accomplissement car j’ai fait ce travail pendant 8 ans et soulagement car c’est un travail qui est vraiment vraiment très dur. Il faut être disponible 24h sur 24, 7 jours sur 7… pendant 8 ans ! Donc cela ne me manque pas de ne plus aller à la Maison Blanche tous les jours."

Par contre, Pete Souza a gardé des liens fort avec le personnel de la célèbre Maison. "Les gens me manquent vraiment, c’est ce qui me manque le plus. Pas juste les gens du clan Obama. Il y a tout un groupe de gens qui restent travailler à la Maison Blanche quel que soit le président. Je parle des membres des services secrets, les majordomes, les jardiniers, le chef pâtissier..."

C'est un farceur, il aime taquiner les gens

Le photographe décrit le président Obama, qu’il a pu observer sous toutes les coutures. "C’est quelqu’un de très discipliné. Discipliné dans ses habitudes de travail, son régime, son sport… Il a peut-être un meilleur sens de l’humour que les gens pensent. C'est un farceur, il aime taquiner les gens. Et c’est quelqu’un de décent, de qui j’ai beaucoup appris, dans la façon dont il mène sa vie. Il aime tellement ses filles. Elles ont vraiment grandi à la Maison Blanche et être Père était très important pour lui. Et il faut imaginer la difficulté de maintenir une telle relation avec ses filles lorsque vous êtes l'Homme le plus occupé du monde."

Barack Obama et Pete Souza sont devenus des amis, ils se revoient encore régulièrement. Le photographe nous rappelle qu’il a suivi les premiers pas de l’ancien sénateur de l’Illinois. "Je travaillais pour le 'Chicago Tribune'. J’ai passé deux-trois ans à le photographier donc il a commencé à me connaître professionnellement. Je pense que c’est pour cela qu’il m’a choisi comme photographe. Mais lorsqu’on devient photographe de la Maison Blanche, il faut être là à chaque réunion, chaque événement avec sa famille. Donc notre relation a évolué vers une amitié. Je pense que j’étais traité presque comme un membre de leur famille."

Critique de Trump par photos interposées

Et il assure que lorsqu’ils se revoient, les deux amis ne parlent plus politique. "Bon, peut-être la première fois que je l’ai vu après son départ de la Maison Blanche, oui. Mais sinon, j’étais avec lui lors de son weekend d’anniversaire en août dernier, avec plusieurs de ses amis. Je suis resté avec eux pendant deux jours et il n’y avait aucune discussion politique. On parlait juste de ce qu’il se passait dans la vie de chacun, on s’amusait."

Pete Souza est aujourd’hui une star sur le réseau social Instagram où il poste quotidiennement des photos prises sous l’ère Obama. Il critique habilement la présidence de Donald Trump, mais il préfère détourner le sujet lorsqu’on lui pose la question. "Je pense que les gens peuvent y lire ce qu’ils veulent. Et plutôt que de dire aux gens ce que j’essaie de faire, je les laisse regarder les photos que je poste et ce que j’écris et ils peuvent en tirer leurs propres conclusions."

Lorsqu’on lui demande s'il serait prêt à reprendre la route d’une campagne présidentielle, il répond : "Une partie de moi a juste envie de passer à autre chose. Ma mère qui a 91 ans m’a demandé si Joe Biden allait se présenter. J’ai dit que je ne savais pas, mais je pense qu’il fera. Et elle m’a dit : 'Eh bien si Joe Biden se présente comme candidat je ferais campagne pour lui'".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK