Pékin rejette les critiques étrangères après la mort de Liu Xiaobo

"Nous appelons les pays concernés à respecter la souveraineté de la justice chinoise", a déclaré le ministre chinois des Affaires étrangères.
"Nous appelons les pays concernés à respecter la souveraineté de la justice chinoise", a déclaré le ministre chinois des Affaires étrangères. - © Belga

Pékin a rejeté vendredi les "déclarations déplacées" des pays étrangers sur la mort en détention du dissident Liu Xiaobo, prix Nobel de la paix 2010, affirmant qu'il s'agissait d'une "affaire intérieure" chinoise."La Chine est un Etat de droit. Le traitement du dossier Liu Xiaobo relève des affaires intérieures chinoises et les pays étrangers ne sont pas bien placés pour faire des déclarations déplacées", a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, cité par l'agence Chine nouvelle.

"Nous appelons les pays concernés à respecter la souveraineté de la justice chinoise", a-t-il ajouté, au lendemain du décès de l'opposant politique qui a succombé à un cancer du foie quelques semaines après avoir été placé en liberté conditionnelle dans un hôpital du nord-est du pays. Liu Xiaobo, 61 ans, avait auparavant passé plus de huit années en détention, condamné pour "subversion". Plusieurs pays ont rendu hommage à son combat en faveur de la démocratie et des droits de l'homme, le comité Nobel accusant pour sa part Pékin de porter "une lourde responsabilité" dans son décès. 

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir