Pedro Sanchez appelle les Catalans à "tourner la page" du référendum

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez à Berlin en Allemagne, le 26 juin 2018
Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez à Berlin en Allemagne, le 26 juin 2018 - © John MACDOUGALL

Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a appelé mardi depuis Berlin les indépendantistes catalans à "tourner la page" du referendum illégal d'autodétermination du 1er octobre dernier, après des déclarations du président catalan en faveur d'un "autre 1er octobre".

"Je pense que ce que représente le 1er octobre est une page qui doit être tournée, aussi bien de la part de l'indépendantisme que de la part de celui qui est le président de tous les Catalans", Quim Torra, a déclaré Pedro Sanchez lors d'une conférence de presse avec la chancelière allemande Angela Merkel.

Normaliser les relations

 partir de là, tenir un discours constructif", a ajouté Pedro Sanchez, selon qui le nouveau gouvernement espagnol qu'il dirige est "disposé à normaliser les relations institutionnelles avec la Generalitat de Catalogne".

Quim Torra avait déclaré lundi, lors de la présentation d'un livre, "nous devons créer un autre 1er octobre (...) dans le sens de parvenir à l'objectif auquel certains, et moi en particulier, voulons parvenir, à savoir l'indépendance de mon pays et de rendre effective cette république".

Réouverture des ambassades

Le gouvernement indépendantiste catalan a également approuvé mardi la réouverture de six de ses délégations internationales controversées, fermées par Madrid lors de la mise sous tutelle de la région après la vaine déclaration d'indépendance d'octobre dernier.

"Aujourd'hui, nous avons remis sur l'eau le navire de l'action extérieure du gouvernement de la Catalogne", a expliqué le responsable des affaires internationales du gouvernement catalan, Ernest Maragall.

Comme il l'avait annoncé il y a deux semaines depuis le bureau du gouvernement catalan à Bruxelles, la seule "ambassade" à être restée ouverte ces derniers mois, Maragall a confirmé la réouverture des délégations au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, en Italie, en Suisse et aux États-Unis.

Les indépendantistes catalans avaient organisé le 1er octobre 2017 un référendum d'autodétermination, interdit par les tribunaux et que la police avait tenté d'empêcher au prix de nombreuses violences, suivi d'une déclaration unilatérale d'indépendance.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK