Pays-Bas : petits couacs dans les élections en mode Corona

Comment organiser des élections en temps de Covid ? C’est le défi auquel sont confrontés nos voisins, les Pays-Bas qui renouvellent leur Parlement cette semaine.

Officiellement, ces élections législatives se tiennent ce mercredi 17 mars. Mais Covid oblige, le scrutin est exceptionnellement étalé sur trois jours. Ces lundi et mardi, les personnes âgées et les personnes vulnérables ont pu se rendre dans les quelques bureaux de vote ouverts, loin de l’affluence attendue ce mercredi, où l’ensemble des 9.000 bureaux de vote seront accessibles, dans des endroits parfois très originaux : skate-parks, églises, salles de concert, drive-in,… où l’espace permet de voter en toute sécurité.

Votes par correspondance inédits

Autre nouveauté : toutes les personnes de plus de 70 ans (2,4 millions de Néerlandais) ont reçu un bulletin de vote par courrier. Depuis une semaine, ces seniors peuvent donc voter par correspondance – un vote réservé jusqu’ici aux Néerlandais à l’étranger.

Mais cette procédure inédite a déjà donné lieu… à quelques couacs. Ce mardi, environ un tiers des plus de 70 ans avaient exprimé leur vote par courrier. Or une partie de ces bulletins n’a pas été envoyée dans le respect des règles. Au lieu de renvoyer leur convocation et leur bulletin de vote dans deux enveloppes séparées (une enveloppe "intérieure" pour le bulletin et une enveloppe "extérieure" pour la convocation), 8% des électeurs ont tout glissé dans une seule enveloppe.

Problème… afin de respecter le secret du vote, les responsables de bureaux de vote avaient reçu comme consigne de pas ouvrir l’enveloppe "intérieure".


►►► À lire aussi Premier jour d'élections aux Pays-Bas, sur fond de coronavirus


La ministre de l’Intérieur Kasja Ollongren a donc tranché. Elle a décidé d’adapter la procédure. Les responsables de bureaux de vote ont à présent le droit d’ouvrir les enveloppes contenant un bulletin de vote et une convocation. Pratiquement, cela ne devrait pas poser de problème : le format des bulletins de vote est tellement grand (37 partis sont en lice) que ces bulletins sont pliés, ce qui devrait empêcher les indiscrétions.

Selon la ministre de l’Intérieur, il était inconcevable d’annuler le vote de ces personnes âgées qui ont commis cette erreur accidentellement : "Je trouverais scandaleux pour ces personnes que l’on ne prenne pas en compte leur vote. Ils avaient clairement l’intention de voter, et leur vote ne compterait pas à cause d’une erreur de manipulation… ?"

Voilà en tout cas qui risque d’apporter de l’eau au moulin du populiste et coronasceptique chef de file de la formation "Forum voor démocratie". Parfois surnommé le Trump néerlandais, Thierry Baudet avait ces dernières semaines, mis en garde contre les possibles risques de fraude lors du vote par correspondance.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK