Pays-Bas: le Premier ministre modifie une mesure controversée

Le nouveau gouvernement néerlandais de Mark Rutte
Le nouveau gouvernement néerlandais de Mark Rutte - © ROBIN UTRECHT (AFP)

Le nouveau gouvernement de Mark Rutte, qui avait prêté serment le 5 novembre, a annoncé lundi la modification d'une mesure, prévue dans son accord de gouvernement, qui faisait polémique.

Adapter les prix de l'assurance-santé en fonction des revenus de chacun était "une mesure erronée", a déclaré Mark Rutte lors d'une conférence de presse à La Haye, où siège le gouvernement.

La mesure sera donc remplacée par des réductions d'impôts sur le travail, notamment, pour les revenus les plus faibles en parallèle avec une augmentation des impôts pour les revenus moyens et élevés, a-t-il ajouté.

Une nouvelle "répartition des richesses", le but recherché par la mesure, était l'un des objectifs principaux des travaillistes, partenaires de Mark Rutte dans le gouvernement.

Mark Rutte a par ailleurs offert ses excuses pour avoir "fait une faute en temps que négociateur" pour les libéraux et assuré qu'il aurait "dû prendre plus de temps pour examiner" les effets des mesures adoptées précédemment.

Depuis l'annonce de l'accord gouvernemental le 29 octobre, la coalition était sous le feu de critiques, parfois très dures, des militants libéraux et de l'opposition, qui assuraient que lier les prix de l'assurance-santé aux revenus provoquerait une importante perte de pouvoir d'achat pour de nombreuses familles à-travers le pays.

L'accord de gouvernement, censé permettre à La Haye de ramener les finances publiques à l'équilibre (le déficit public était de 4,7% du PIB en 2011), prévoit de nombreuses mesures d'austérité, dans le but d'économiser 16 milliards d'euros d'ici à 2017.

Un débat à la chambre basse du parlement néerlandais doit avoir lieu mardi dans la journée sur l'accord de gouvernement.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK