Pays-Bas: de nouveaux restes de victimes du MH17 ont été retrouvés

Pays-Bas: de nouveaux restes de victimes du MH17 ont été retrouvés
Pays-Bas: de nouveaux restes de victimes du MH17 ont été retrouvés - © ALEKSEY FILIPPOV - AFP

De nouveaux restes de victimes du vol MH17, abattu au-dessus de l'est de l'Ukraine en juillet 2014, ont été retrouvés et seront rapatriés aux Pays-Bas, a indiqué le ministère de la Justice vendredi.

Les restes humains, des effets personnels et des débris de l'appareil ont été rassemblés par les autorités locales depuis le 1er mai, après le départ des équipes néerlandaises, a indiqué le ministère.

Une équipe de huit personnes est actuellement sur place et ramènera ces restes humains, effets personnels et débris aux Pays-Bas grâce à un avion de ligne, a ajouté le ministère, sans préciser quand ce rapatriement aura lieu.

Jusqu'à présent, les restes humains des 298 passagers et membres d'équipage - majoritairement néerlandais - de l'appareil de la Malaysia Airlines avaient été rapatriés par avions militaires.

Une cérémonie sera tenue à l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol par des membres de la gendarmerie locale, a souligné le ministère, ajoutant que les familles des deux victimes qui n'ont pas encore été identifiées avaient été invitées à assister à la cérémonie.

Les débris de l'appareil, qui effectuait un vol entre Amsterdam et Kuala Lumpur, seront remis au parquet néerlandais et au Bureau néerlandais pour la sécurité (OVV), qui enquêtent sur le drame.

Le rapport final de l'OVV, qui n'enquête que sur les causes de l'accident et non sur l'identité des responsables, sera publié le 13 octobre.

Un rapport préliminaire avait affirmé que l'avion avait été abattu "par un grand nombre de projectiles", ce qui avait entraîné de fortes suspicions d'un tir de missile sol-air.

L'enquête pénale, coordonnée par le parquet néerlandais, est menée par des experts néerlandais, belges, ukrainiens, australiens et malaisiens. Ces derniers avaient annoncé début août avoir identifié des éléments appartenant "probablement" à un missile BUK.

L'Ukraine et les États-Unis affirment que l'appareil a été abattu par les séparatistes pro-russes grâce à un missile sol-air de type BUK fourni par la Russie. Moscou de son côté pointe du doigt les forces ukrainiennes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK