Paris: après la diffusion d'une vidéo à caractère sexuel, Benjamin Griveaux (LREM) laisse tomber la course aux municipales

Benjamin Griveaux a annoncé son retrait de la course à l'élection municipale à Paris
4 images
Benjamin Griveaux a annoncé son retrait de la course à l'élection municipale à Paris - © LIONEL BONAVENTURE - AFP

Le candidat de La République en marche (LREM) pour la mairie de Paris, Benjamin Griveaux, retire sa candidature dans le but de protéger ses proches après la diffusion d'une vidéo à caractère sexuel, a-t-il annoncé vendredi à l'AFP.

"Un site internet et des réseaux sociaux ont relayé des attaques ignobles mettant en cause ma vie privée. Ma famille ne mérite pas cela. Personne, au fond, ne devrait jamais subir une telle violence", a-t-il dit.

L'artiste contestataire russe Piotr Pavlenski, qui avait incendié la façade d'une succursale de la Banque de France en 2017, a affirmé avoir mis en ligne la vidéo à caractère sexuel qui a entraîné vendredi le retrait du candidat d'Emmanuel Macron, Benjamin Griveaux, à la mairie de Paris.

"Il affirme tenir cette vidéo d'une "source" qui avait une relation consentie avec Benjamin Griveaux", écrit sur son site internet le journal Libération, qui a eu un entretien téléphonique jeudi soir avec l'artiste réfugié en France.

 

Ce dernier dit avoir voulu ainsi "dénoncer l'hypocrisie" de Benjamin Griveaux. "C'est quelqu'un qui s'appuie en permanence sur les valeurs familiales, qui dit qu'il veut être le maire des familles et cite toujours en exemple sa femme et ses enfants. Mais il fait tout le contraire", a affirmé Pavlenski à Libération.

Pavlenski a été condamné en janvier 2019 à trois ans de prison, dont 2 ans avec sursis, pour avoir incendié la façade d'une succursale de la Banque de France dans la capitale en octobre 2017. Lui et son ex-compagne Oksana Chaliguina, qui ont obtenu l'asile politique en France en mai 2017, entendaient ainsi dénoncer la présence d'une antenne de la Banque de France sur la place de la Bastille. Il s'agissait selon eux d'une performance artistique intitulée "Éclairage".

Tweet de Cédric Villani à propos du retrait de Benjamin Griveaux (14/02):

Anne Hidalgo (PS), Rachida Dati (Les Républicains) et Cédric Villani (ex-LREM) sont eux, toujours favoris dans la course à l'Hôtel de Ville. Selon le Parisien.fr, la campagne électorale pour le parti présidentiel se transforme peu à peu en "catastrophe industrielle".   Les municipales françaises ont lieu sur deux tours en mars, les dimanches 15 et 22.

Principaux candidats à la mairie de Paris (on peut donc à présent enlever B. Griveaux)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK