Parfum de guerre dans l'est du Congo: inquiétudes pour Goma

Les rebelles du mouvement M23 se sont emparés de plusieurs localités proches de la frontière rwandaise, ce qui a entrainé la fuite vers l'Ouganda de plusieurs centaines de soldats de l'armée congolaise.

Le M23, constitué d'ex-combattants de la rébellion tutsi congolaise, a lancé au printemps une offensive dans l'est du pays et a pris plusieurs villes ces derniers jours. Fort de ses victoires récentes contre l'armée congolaise, le mouvement pourrait être tenté de s'approcher de Goma, le chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Contre-offensive?

Les Nations Unies et Kinshasa affirment toujours que les rebelles bénéficient du soutien du Rwanda. Le gouverneur du Nord-Kivu Julien Paluku confirme, mais il assure que l'armée congolaise est en train de se réorganiser.

André Zaleski l'a joint: selon Julien Paluku, le gouverneur de la province, les mutins se sont repliés sur la frontière rwandaise et l'armée congolaise se réorganise en vue d'une contre-offensive.

Ecoutez ci-contre l'interview d'André Zaleski avec le gouverneur Paluku.

L'UE "très préoccupée" par la situation dans l'est de la RDC

L'Union européenne s'est déclarée "très préoccupée" par la situation dans l'est du Congo: "L'Union européenne est très préoccupée par la situation qui se détériore rapidement dans l'est de la RDC suite à la dissidence du mouvement rebelle M23", a déclaré le chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton qui "appelle à un arrêt immédiat de toute forme de violence perpétrée par les groupes armés".

L'ONU inquiète de l'aide extérieure aux rebelles

"La mission de l'ONU (en RDCongo) fait tout son possible, en coordination avec l'armée congolaise, pour protéger les civils", a déclaré mardi un porte-parole de l'ONU, citant des propos tenus par le chef de la Monusco, Roger Meece.

Selon ce porte-parole, M. Meece a "exprimé sa préoccupation à propos d'informations persistantes selon lesquelles les mutins du M23 (Mouvement du 23 mars) reçoivent de l'aide extérieure et sont bien armés, équipés et entraînés".

Le Conseil de sécurité doit entendre mardi un compte-rendu fait par M. Meece par vidéoconférence depuis Kinshasa sur la situation dans l'est de la RDCongo.

Mercredi se tiendra à Addis Abeba une réunion interministérielle des pays de la région des Grands lacs pour tenter de réduire la tension entre la RDCongo et le Rwanda, accusé par Kinshasa de soutenir les rebelles.

Selon des responsables de l'ONU, des troupes congolaises et des Casques bleus font route vers Goma, dans la crainte d'une attaque des rebelles qui ont gagné du terrain ces derniers jours dans le Nord-Kivu. Kinshasa et les Nations unies craignent que les mutins du M23 lancent une offensive contre Goma (500.000 habitants), capitale du Nord-Kivu, ont précisé ces responsables onusiens.

On compte plus de 200 000 déplacés et plus de 30 000 réfugiés au Rwanda et en Ouganda.   

RTBF avec AFP et Reuters

 

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK